Les huitièmes Journées du film européen s’ouvrent à Alger

Date:

Les huitièmes Journées du film européen en Algérie se sont ouvertes, jeudi à Alger, avec la projection du long métrage belge, « L’employée du mois », une comédie noire, de Véronique Jadin, qui traite des inégalités entre hommes et femmes dans les entreprises.

Présent dans la salle de la cinémathèque d’Alger, l’ambassadeur de la Délégation de l’Union Européenne en Algérie Thomas Eckert, a rappelé que « ces 8e Journées étaient placées sous le thème de la Comédie et qu’elles verraient la participation de 14 pays européens », dont, la Suède, l’Italie, la Croatie, la Belgique, le Portugal ou encore l’Estonie qui participe pour la première fois à cet événement dédié au 7e art européen.

Sortie en 2022, « L’employée du mois », une comédie noire, satirique et légère de 78 mn, aux traits parodiques et aux contours métaphoriques et allusifs, a été réalisée sur un scénario coécrit par Véronique Jadin et Nina Vanspranghe.

Brillamment rendu par une pléiade d’artistes, le film raconte l’histoire d’Inès, une femme de 45 ans, qui s’est toujours dévouée dans son travail de vendeuse de produits d’entretien et de nettoyage, et tout le temps comporté en employée modèle, sans pour autant qu’elle ne soit reconnue ou payée correctement.

Sous le regard blasé de Mélody, la jeune stagiaire, Inès décide de demander sa première augmentation à son patron Patrick qui refuse de la lui accorder. La situation dérape, Mélody tente de s’interposer et Patrick se retrouve parterre avec le crâne fracturé, l’accident ressemble alors, à un crime. Désemparée, Inès fera ce qu’elle sait faire de mieux : nettoyer.

A l’issue de la projection, Véronique Jadin, qui est venue à Alger présenter son film et qui a visité la Casbah d’Alger durant la matinée, a d’abord, fait part de « son admiration de cette belle cité millénaire, et de son bonheur de rencontrer un public si accueillant », pour répondre ensuite, aux différentes questions du nombreux public, dans un débat où tout le monde était unanime sur la « pertinence du sujet traité et l’intelligence de sa conception ».

Lors de ces journées, les projections se dérouleront dans les salles de cinéma rattachées à la Cinémathèque algérienne, à Alger, Oran, Bejaia et Annaba pour la première fois.

Des longs métrages comme « Triangle of sadness » (Sans filtre), comédie satirique du réalisateur suédois Ruben Ostlund, qui a remporté en 2022 la Palme d’or au Festival de Cannes, « Le livre des solutions » (France) de Michel Gondry, « La vita facile (La vie facile, Italie) de Lucio Pellegrini ou encore « Mirciulica » (Roumanie) de Cristian Ili?uan, comptent parmi les films inscrits au programme de ces 8e Journées.

Parallèlement aux projections, des masters-class dédiées à la production de films, seront animées par des professionnels à l’image de Véronique Jadin et la cinéaste allemande Josefine Lindner.

Organisées par la Délégation de l’Union européenne en Algérie avec le concours du ministère de la Culture et des Arts et du Centre national de la cinématographie, les 8èmes Journées du film européen se poursuivent avec la projection, vendredi à partir de 17h30, de deux films, « Kraft » (Estonie) et « The Ordinaries » (Allemagne).

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Coup d’envoi de la célébration du mois du patrimoine

 La ministre de la Culture et des Arts, Soraya...

Colloque international « Cheikh Abdelkrim Dali » du 25 au 27 avril au TNA

Le colloque scientifique international "Cheikh Abdelkrim Dali : dimension...