Belaabed : plus d’un demi-million d’élèves étudient la langue Tamazight

Date:

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, a indiqué jeudi à Tizi-Ouzou, que le nombre d’élèves étudiant la langue Tamazight a dépassé le demi-million dans les trois paliers scolaires du pays.

« Le nombre d’élèves étudiant Tamazight, à l’échelle nationale, est de plus de 500.000 dans les trois paliers éducatifs, et nous œuvrons, en coordination avec le Haut commissariat à l’Amazighité (HCA), à l’encouragement et à la généralisation de l’enseignement de cette langue à la totalité des établissements scolaires », a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse, lors d’une visite de travail à Tizi-Ouzou.

Il a aussi affirmé que « le Premier ministre assure personnellement le suivi de la généralisation de l’enseignement de cette matière, qui a son poids et sa valeur dans le système éducatif algérien, car c’est une matière dédiée à l’histoire, à l’identité et au  patrimoine ».

« Nous avons donné toutes les instructions et orientations nécessaires pour une réponse positive et pour une prise en charge rapide de son enseignement, à chaque fois que des élèves expriment leur vœux d’étudier cette langue, ne serait-ce qu’un seul élève qui en exprime le vœux », a-t-il assuré.

Le ministre de l’Education nationale a, également, abordé le dossier de révision du statut particulier des fonctionnaires relevant des corps spécifiques de l’éducation nationale, ordonnée par le Président de la République en 2020, rappelant les efforts consentis par l’Etat pour la promotion de l’éducateur.

Il a, à ce titre, rappelé le processus de révision de cette loi, en passant par les rencontres consultatives et de coordination avec toutes les parties concernées, dont les syndicats du secteur de l’éducation, avant la présentation du projet de loi devant le Conseil ministériel, soulignant « l’attachement profond du président de la République pour l’intérêt de l’enseignant éducateur, au point où il a instruit de la nécessité d’y introduire d’autres mesures, ce qui a été fait ».

Selon M. Belaabed, la nouvelle mouture de ce statut particulier prévoit notamment « l’amélioration du classement des enseignants dans les trois paliers », « la réduction du volume horaire », et l’ »exemption des enseignants du primaire des tâches non pédagogiques » pour qu’ils puissent se consacrer à leur mission éducative, à travers « l’enseignement de l’éducation civique par des spécialistes », outre « l’intégration de plus de 45.000 superviseur de l’éducation dans le primaire ».

Cette nouvelle mouture « apportera de nombreux acquis pour les enseignants », a t-il assuré, soutenant que « l’école va bien » et qu’elle « avance à grands pas et avec stratégie, dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Président de la République ».

« Elle exige, également, la fédération des efforts et le concours de tout un chacun, en vue de la promotion de l’éducation », a-t-il ajouté.

M. Belaabed a, par ailleurs, salué les réalisations accomplies en matière de numérisation du secteur, ayant « contribué au renforcement de la communication entre le ministère et les parents d’élèves dans la prise en charge de leurs préoccupations, tout en facilitant les inscriptions aux examens de fin de cycle, qui se sont déroulées, cette année, avec zéro papier », s’est-il félicité.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Signature d’un accord de partenariat entre le ministère de l’Enseignement supérieur et le CREA

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche...

Chanegriha supervise un exercice tactique avec munitions réelles en 6e Région militaire

Le Général d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-major de l'Armée...

Messieurs du Makhzen, tournez votre regard vers votre palais et votre roi

Toute honte bue, la machine de propagande du makhzen...

Chery Algérie annonce l’arrivée d’un lot de 2600 véhicules

Chery Algérie a annoncé l’arrivée d’un lot de 2600...