Chauffages et détecteurs de CO : 25 échantillons testés dans des laboratoires spécialisés

Date:

Le directeur du contrôle de la qualité et de la répression de la fraude au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Mohamed Benzaidi a affirmé, lundi à Alger, qu’il a été procédé au contrôle de 18 unités de production d’appareils de chauffage et de détecteurs de monoxyde de carbone et au prélèvement de 25 échantillons testés au niveau des laboratoires spécialisés.

Les résultats des échantillons prélevés des unités de production d’appareils de chauffage et de détecteurs de monoxyde de carbone, dont 14 appareils de chauffage à gaz et 11 détecteurs de monoxyde de carbone, ont révélé l’incompatibilité de deux détecteurs de monoxyde de carbone dont les marques ont été annoncées récemment par le ministère, a précisé M. Benzaidi sur les ondes de radio nationale. L’opération de contrôle menée par le ministère touche tous les opérateurs économiques au niveau de la production, l’importation et la distribution de ces appareils, a-t-il expliqué, selon l’APS.

Selon le responsable, l’objectif de cette opération est de s’assurer de la conformité de ces appareils avec les dispositions de l’arrêté interministériel du 31 janvier 2016 relatif au règlement technique fixant les exigences de sécurité des appareils à gaz combustible ainsi qu’aux dispositions de l’arrêté interministériel du 10 novembre 2020 portant adoption du règlement technique fixant les exigences de sécurité des appareils électriques de détection de monoxyde de carbone à usage domestique.

« 21 échantillons sont en cours d’analyse, dont 13 appareils de chauffage et 8 détecteurs », a fait savoir M. Benzaidi qui a ajouté que « l’opinion publique et les consommateurs seront informés des résultats en cas de non conformité de ces appareils ». Les tests effectués au niveau des laboratoires relevant du ministère « sont soumis aux normes de la qualité en vigueur, aux textes juridiques et aux normes internationales », a-t-il dit.

Le ministère ambitionne d’augmenter le nombre de ces laboratoires accrédités de 35 actuellement à 45 laboratoires d’ici fin 2024, selon le même responsable, qui a fait état de huit (8) laboratoires ayant obtenu l’agrément de l’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC), en attendant l’accréditation de neuf (9) autres laboratoires.

M. Benzaidi a souligné que « les consommateurs ne sont pas en mesure de tester les chauffages et les appareils de détection du monoxyde de carbone », les appelant, dans ce sens, « à se montrer vigilant notamment quant à l’installation de ces équipements qui doit être effectuée par un plombier qualifié ».

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Accidents de la route : 62 morts et 323 blessés en une semaine

Les services de la Gendarmerie nationale (GN) ont enregistré...

Laagab limoge le PDG du quotidien El Djoumhouria

Le ministre de la Communication, M. Mohamed Laagab a...

Institut Pasteur Algérie : mise en service prochaine du laboratoire spécialisé dans les urgences virales

Le directeur de l’Institut Pasteur Algérie, le professeur Faouzi...

Oran : décès du journaliste Mohamed Merzougui

Le journaliste Mohamed Merzougui s’est éteint mercredi à Oran,...