PLF 2024 : 353 nouvelles opérations d’investissement dans le secteur de l’hydraulique

Date:

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, a affirmé que le projet de loi de finances (PLF) 2024 prévoyait l’inscription de 353 nouvelles opérations d’investissement dans son secteur, soulignant que les affectations budgétaires introduites dans cette loi en faveur du secteur de l’hydraulique intervenaient dans le cadre de la nouvelle dynamique que connaît l’Algérie dans le but d’opérer son développement socio-économique.

Les explications du ministre sont intervenues lors d’une séance d’audition organisée dimanche par la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), sous la présidence de Saad Bghidja, président de la commission, en présence de la ministre des Relations avec le parlement, Basma Azouar, dans le cadre d’une série de réunions consacrées à l’étude des budgets sectoriels prévus dans le PLF 2024.

Dans son exposé, M. Derbal a souligné que les affectations budgétaires du secteur dans ledit projet de loi intervenaient dans le cadre de la nouvelle dynamique que connaît l’Algérie, à travers le lancement de plusieurs investissements dans le but d’opérer son développement socio-économique, avec l’accompagnement du secteur de l’hydraulique pour assurer un service public en ce qui a trait à l’eau potable, à l’assainissement et à la garantie des eaux d’irrigation agricole, outre les besoins du secteur industriel.

Selon le ministre, les autorisations de programme s’élèvent à 211,731 milliards Da, dont 164,06 milliards Da destinés à l’investissement, couvrant 353 nouvelles opérations pour un montant de 125,64 milliards Da, et 38,42 milliards Da sont alloués à la réévaluation des opérations du programme en cours.

Les affectations s’élèvent, elles, à 332,37 milliards Da, alloués au nouveau programme et aux opérations du programme en cours.

Rappelant que le secteur de l’hydraulique avait bénéficié de programmes importants ayant permis de réaliser plusieurs acquis, dans le sens où il dispose désormais d’un réseau national d’alimentation en eau potable d’une longueur de plus de 162.500 km, permettant de réaliser un taux de raccordement de 98 %, le ministre a souligné que ces acquis seront renforcés par le programme spécifique au secteur inscrit dans la loi de finances 2024.

Ces nouveaux programmes importants permettront de réaliser plusieurs acquis visant à renforcer les capacités de mobilisation de l’eau, notamment la construction de barrages et de grands transferts, afin de fournir de l’eau potable aux citoyens, outre le développement du secteur de l’assainissement à travers la construction de stations de traitement des eaux usées et l’extension des réseaux d’assainissement, et de l’irrigation agricole.

Il s’agit également de la stratégie ambitieuse approuvée par le président de la République, qui consiste à opter pour le dessalement de l’eau de mer pour faire face à la pénurie d’eau à travers la réalisation de plusieurs grandes stations de dessalement de l’eau de mer le long du littoral.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Panne mondiale des services de Microsoft : Les opérations de l’aéroport d’Alger n’ont pas été touchées

L'aéroport international d'Alger tient à rassurer ses passagers et...

AADL 3 : l’opération d’inscription reprendra après examen des demandes de souscription reçues  

Le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la...

Vers la création de micro-entreprises agricoles dans plusieurs régions du pays

Le ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Youcef...

Sonelgaz : un quatrième nouveau pic de consommation électrique enregistré durant l’été 2024

La consommation nationale d'électricité a atteint, jeudi après-midi, 19.135...