Le conflit du Sahara occidental pourrait se compliquer davantage si l’Espagne continue à manquer à sa responsabilité juridique

Date:

Le représentant du Front Polisario en Suisse et auprès des Nations Unies et des organisations internationales à Genève, Oubi Bouchraya Bachir a affirmé que le conflit du Sahara occidental pourrait se compliquer davantage en raison des erreurs historiques de l’Espagne qui ne cesse de soutenir le visées expansionnistes du Maroc, comme ce fut le cas lors du revirement de la position espagnole suite à la lettre envoyée par le Chef du Gouvernement Pedro Sanchez au roi du Maroc, Mohammed VI en mars 2022.

Intervenant lors des travaux d’une Conférence de haut niveau organisée par le Conseil onusien des droits de l’Homme, le diplomate sahraoui a rappelé que « la responsabilité de l’ancienne puissance coloniale au Sahara occidental (Espagne) ne se réduit pas au manquement à ses engagements internationaux envers le territoire en se retirant sans la concrétisation du processus de décolonisation ni l’organisation du référendum tant attendu depuis 1975 », soulignant que l’Espagne avait également « une responsabilité envers la région de l’Afrique du nord, peuples et Etats dont les relations bilatérales, les opportunités de prospérité et d’intégration sont tributaires du conflit au Sahara occidental », a publié jeudi l’Agence de presse sahraoui (SPS).

Dans son allocution, M. Bouchraya a tenu à mettre l’accent sur « la dangerosité du revirement de la position espagnole compte tenu de la situation de Madrid et sa relation avec le conflit en tant que puissance administrante du territoire », estimant que ce revirement « est une violation flagrante de la souveraineté du peuple sahraoui et du statut juridique du Sahara occidental et une manœuvre politique basse en vue de contourner le droit de ce peuple à l’autodétermination, notamment après avoir affiché son soutien à la proposition marocaine imposant le fait accompli et ignorant le peuple sahraoui et son unique représentant légal, le Front Polisario ».

Le diplomate sahraoui a exprimé, par la même, le souhait du Front Polisario de voir le prochain Gouvernement espagnol réviser sa position et écouter la rue espagnole solidaire avec la cause sahraouie ».

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

La CIJ reconnaît au peuple palestinien son droit à l’autodétermination

La Cour internationale de justice (CIJ), plus haute juridiction...

Agressions sionistes contre Ghaza : le bilan s’élève à 38.848 martyrs 

Le bilan des agressions génocidaires sionistes contre la bande...

La communauté internationale appelée à s’unir pour mettre un terme aux crimes sionistes

L'Algérie a appelé mercredi la communauté internationale à s'unir...

Près de 300 Palestiniens succombent à leurs blessures après la fermeture du terminal de Rafah

Le bureau des médias de Ghaza a annoncé, mercredi,...