Fabrication d’anticancéreux : Saidal bénéficiera d’un transfert technologique du russe Biocad

Date:

Le groupe pharmaceutique public Saidal bénéficiera d’un transfert technologique du groupe russe Biocad, pour fabriquer cinq médicaments anticancéreux, et ce, dans le cadre d’une collaboration pharmaceutique entre l’Algérie et la Russie.

Dans des déclarations au média Sputnik Afrique, le directeur général adjoint en charge de la communication chez Biocad, Alexeï Torgov a précisé qu’il s’agit du conditionnement secondaire de trois produits: le bevacizumab, le darbépoétine, l’écumizumab.

Selon lui, pour les deux autres médicaments, le rituximab et le bevacizumab, Biocad va transférer à Saidal la technologie de leur production à partir d’une solution biologique (appelé conditionnement primaire), suivi de la fabrication des premiers lots. À l’avenir, ces cinq médicaments seront produits selon cette technologie.

« Ce transfert technologique permettra d’améliorer l’accessibilité des thérapies vitales pour les Algériens et d’accélérer le processus de leur mise sur le marché. De plus, c’est une étape cruciale vers la souveraineté de l’Algérie en matière de médicaments », a déclaré Alexeï Torgov.

Le partenariat entre les deux groupes a été conclu en 2022, rappelle Sputnik, qui note que Saidal met déjà en emballage deux médicaments à partir de transfert technologique, à savoir le rituximab et le trastuzumab. Selon la même source, en 2022, le volume des expéditions réalisées par Biocad vers son partenaire algérien a dépassé les 11 millions de dollars et devrait franchir la barre des 13 millions de dollars en 2023. Pour Alexeï Torgov, l’Algérie est « l’un des pays les plus importants pour Biocad en termes d’approvisionnement et d’introduction de nouveaux produits pharmaceutiques ».

L’entreprise, selon Sputnik, l’une des plus grandes de ce genre en Russie, est depuis 2015 présente sur d’autres marchés africains, à savoir en Égypte, en Ouganda, au Maroc, au Kenya, au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Biocad y livre des anticancéreux à base d’anticorps monoclonaux. En 2022, le volume total des approvisionnements a atteint environ 30 millions de dollars. Le groupe russe est spécialisé en traitement des cancers, auto-immunes, en produisant 64 médicaments. De plus, environ 40 sont actuellement à différents stades de développement.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

L’Algérie élue à la vice-présidence de la 20e session de la Conférence générale de l’ONUDI

L'Algérie, représentée par son délégué permanent à Vienne, l'ambassadeur...

Cour des comptes : 569 opérations de contrôle effectuées en 2021

La Cour des comptes a effectué 569 opérations de...

La Cour des comptes publie son rapport annuel 2023

La Cour des comptes a annoncé, samedi dans un...

Gestion des déchets : l’économie circulaire comme alternative aux CET

La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fazia...