Procès de l’«abracadabrante Madame Maya » : 15 ans de prison requis contre Zoulikha Nechnache

Le parquet du Cour de Tipaza a requis, samedi, tard dans la soirée, une peine de 10 à 15 ans, avec confiscation de tous les biens des accusés impliqués dans l’affaire dite de « Madame Maya », qui prétendait être la fille de l’ancien président Bouteflika et engrangeait les affaires, tout en se jouant des ministres et des walis comme des « bleus ».

      Ainsi, au cours d’un procès en appel qui aura fait dévoiler les dysfonctionnements au sommet de l’Etat, avec notamment des hommes politiques de haut rang et des officiels, qui se sont mis au service d’une dame dont il ne connaissait ni le passé ni le présent, la Cour d’appel de Tipaza a requis ce qui suit :

– une peine de 15 ans d’emprisonnement et 6 millions de dinars d’amende contre Zoulikha Nechnache ;

– une peine de 12 ans de prison et un million de dinars d’amende, à l’ancien directeur de la DGSN, Abdelghani Al-Hamel ;

– une peine de 15 ans d’emprisonnement et une amende d’un million de dinars contre Mohammad Al-Ghazi et Abdelghani Zaalane ;

-une peine de 10 ans d’emprisonnement et 6 millions de dinars contre Belaachi Farah et Belaachi Iman ;

– une peine de 10 ans de prison et un million de dinars d’amende, opposable à Benaicha Miloud ;

– une peine de 5 ans et 500.000 dinars d’amende contre Al Ghazi Chafiï ;

– une peine de 12 ans de prison et un million de dinars, une amende à Goujil Karim et à Bensmina Belkacem ;

– 10 ans d’emprisonnement et une amende d’un million de dinars contre Boutaleb Mostafa.