Ali Mebroukine : « L'ouverture du capital des banques est une option incontournable »

Pour en finir avec le déficit budgétaire et la dette publique interne, il est indispensable de trouver de nouveaux financements en recourant à l’ouverture du capital de certaines  institutions bancaires au privé. C’est ce qu’ a déclaré en substance ce jeudi, à la radio  Chaine 3, l’expert en droit des affaires, Ali Mebroukine.

Soulignant l’importance de la dette publique qui avoisinerait les 60 % du PIB à la fin de cette année, l’invité de la rédaction de la chaine 3, a estimé que le recours à l’ouverture du capital des banques publiques est une alternative incontournable.

Pour lui, cette option permettra d’apporter des réponses sûres au problème de la dette publique et aux déséquilibres macroéconomiques comme elle permettra également de créer les conditions nécessaires pour lancer des réformes structurelles et aller vers une  véritable croissance économique.

Ali Mebroukine a insisté sur le fait que les banques doivent dorénavant prendre plus de risques en accompagnant les vrais investisseurs et qu’elles doivent « assurer l’intermédiation financière » pour garantir le développement de l’économie nationale.