Chenegriha: le référendum sur la Constitution une étape importante dans l'édification de l'Algérie nouvelle

Le Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a qualifié ce samedi à Oran le référendum sur la Constitution, prévu le 1er novembre prochain, d’«étape cruciale» dans le processus d’édification de la nouvelle Algérie, affirmant la disponibilité du Haut Commandement de l’Armée à faire de ce rendez-vous électoral une «réussite totale», indique un communiqué du ministère de la Défense.

«Il m’appartient d’indiquer en cette occasion, alors que nous nous approchons d’une échéance électorale capitale, à savoir le référendum populaire sur le projet de la nouvelle Constitution, prévu pour le 1er novembre prochain, que ce rendez-vous électoral constitue une étape cruciale dans le processus visant à tracer les repères du nouvel Etat algérien, comme l’a promis Monsieur le président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, lors de sa campagne électorale», a-t-il indiqué dans une allocution d’orientation prononcée à l’occasion de l’installation officielle du nouveau Commandant de la 2ème région militaire.

Le Chef d’Etat-major de l’ANP a rappelé, à l’occasion, que l’organisation de ce référendum vise à «concrétiser les attentes légitimes des générations de l’indépendance, qui ont exprimé en toute spontanéité et avec une clarté totale, leurs espoirs de bâtir une Algérie nouvelle, Etat de droit, érigée sur de solides fondements, dont la justice, l’équité et l’égalité des chances entres les enfants de la même patrie seraient les piliers, et où l’on aspire, avant toute chose, à l’intérêt suprême de la patrie », précise la même source. Il a affirmé, à ce titre, que «le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire, fournira tous les efforts nécessaires afin de faire de cette étape cruciale une totale réussite, en soutenant entièrement les démarches des institutions de l’Etat, visant à atteindre de nouveau la renaissance et le progrès de l’Algérie, grâce au plus dévoués et intègres parmi ses fils, en particulier les jeunes qui sont l’atout de la nation, en tout temps».

 Lors de son allocution d’orientation, diffusée par visioconférence à travers toutes les unités de la Région, il a indiqué que  «l’Algérie s’apprête, dans les semaines à venir», à organiser le référendum sur la Constitution en date du 1er novembre prochain et qu’à ce titre précisément, a-t-il poursuivi, «j’ai donné des instructions strictes à l’ensemble des composantes de l’Armée nationale populaire et des services de sécurité, sur la nécessité de faire preuve des plus hauts degrés de vigilance et de disponibilité, et de veiller à la sécurisation globale et totale de ce référendum, afin de permettre aux citoyens, à travers tout le pays, d’accomplir leur droit et devoir électoral dans un climat de sérénité et de quiétude et ce, dans le cadre de l’immense responsabilité nationale que nous nous enorgueillissons d’assumer, afin de préserver la sécurité et la stabilité de notre pays, qui mérite que nous le défendions aujourd’hui et chaque jour, en toutes circonstances, quelles qu’en soient les sacrifices» a -t-il conclu.