Algérie/Chine: Ouverture du premier centre mixte d’innovation

La 5G devrait atteindre 80 millions d’abonnements dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) d’ici 2025, ce qui représente 10% du total des abonnements mobiles. Ces prévisions figurent dans l’édition de juin 2020 du rapport Ericsson (NASDAQ : ERIC) sur la mobilité, ainsi que des projections concernant la croissance du trafic de données et les abonnements régionaux.

La propagation du COVID-19 au cours de la première moitié de 2020 a eu un impact sur toutes les parties de la société, y compris le secteur des télécommunications. Si la croissance des abonnements 5G a ralenti sur certains marchés en raison de la pandémie, elle est compensée par d’autres marchés où elle s’accélère. Les déploiements commerciaux 5G lancés dans la région en 2019 et les abonnements 5G ont déjà dépassé les 500 000, principalement dans les pays du Golfe.

Fadi Pharaon, Président d’Ericsson Moyen-Orient et Afrique, déclare : « Alors que les consommateurs et les entreprises adoptent de nouveaux comportements numériques imposés par COVID-19, une importance accrue est apparue pour les réseaux mobiles et fixes en tant qu’éléments centraux des infrastructures nationales critiques.

La dernière édition du rapport sur la mobilité d’Ericsson réitère l’importance des nouvelles technologies telles que la 5G, non seulement dans l’évolution de la communication mais également en termes de soutien aux entreprises et aux sociétés durant le télétravail. »

Dans la région MENA, environ 23% des abonnements mobiles concernent la 4G/LTE à la fin de 2019.
La région MENA devrait évoluer au cours de la période de prévision, et d’ici 2025, 77% des
abonnements mobiles devraient être pour le haut débit mobile.

En fait, la région devrait connaître l’un des taux de croissance les plus élevés en matière d’utilisation de données mobiles au cours de la période de prévision, multipliant par à-peu-près neuf le trafic total de données mobiles entre 2019 et 2025.

La moyenne des données par smartphone devrait atteindre 23 Go par mois en 2025.
Valeur de l’infrastructure numérique Le rapport englobe également le rôle des réseaux et de l’infrastructure numérique dans le maintien des sociétés et des familles connectées pendant la pandémie COVID-19.

La pandémie COVID-19 a eu un impact considérable sur les populations dans de nombreux pays et sur leurs vies quotidiennes, mais les consommateurs considèrent que des réseaux résistants sont une aide vitale dans la vie quotidienne. Dans une étude récente menée par Ericsson Consumer Lab, 83% des personnes interrogées dans 11 pays déclarent que les TIC les ont aidés à faire face au confinement.

Les résultats montrent une adoption et une utilisation accrues des services TIC, tels que l’apprentissage en ligne et les applications de bien-être, qui ont aidé les consommateurs à s’adapter à un nouveau mode de vie, grâce à la connectivité.

Le sentiment d’être soutenu par les TIC est plus élevé que la moyenne chez les personnes dont la carrière est millénaire, les parents ayant des enfants à la maison et ceux qui vivent dans les centres des grandes villes. En ce qui concerne l’avenir, alors que 57% des personnes interrogées déclarent qu’elles feront des économies pour leur sécurité financière, un tiers d’entre elles prévoient d’investir dans la 5G et dans une amélioration du haut débit à domicile afin d’être mieux préparées à une éventuelle deuxième vague de COVID-19.

Les attentes des consommateurs à l’égard des réseaux 5G

En temps de crise, lorsque la connectivité est importante pour que les consommateurs puissent travailler à domicile et pratiquer des activités de loisirs, les attentes en matière de meilleures expériences de réseau deviennent plus importantes.

Six utilisateurs de smartphones sur dix ont une attitude clairement positive à l’égard du rôle que la 5G aurait pu jouer pendant la crise, et environ la moitié d’entre eux sont tout à fait d’accord que la 5G aurait pu offrir à la fois une meilleure capacité de réseau et des vitesses plus élevées que la 4G. Ils pensent également que la société dans son ensemble aurait pu bénéficier de la 5G.

La connexion d’accès sans fil fixe (FWA) joue un rôle élargi

Les connexions d’accès sans fil fixe (FWA) devraient atteindre près de 160 millions d’ici la fin de 2025 générant au total environ 25% du trafic de données des réseaux mobiles mondiaux. À la fin de 2019, le trafic de données FWA mondial était estimé à environ 15% du total mondial.

Il devrait maintenant être multiplié par près de 8 pour atteindre 53 exabytes en 2025, ce qui représente 25% du trafic total de données des réseaux mobiles.

L’accès FWA sur 4G ou 5G est une alternative de plus en plus rentable pour fournir du haut débit et plusieurs facteurs sont à l’origine du marché FWA : la demande des consommateurs et des entreprises pour des services numériques ainsi que les programmes et subventions financés par le gouvernement.

Le rapport comprend également des prévisions sur la croissance du trafic de données, les abonnements régionaux et un aperçu des jeux en ligne, ainsi que des articles de fond sur les réseaux privés dédiés et la stratégie de Verizon en matière d’ondes millimétriques pour des zones métropolitaines ciblées.