Affaire George Floyd: Une statue d'un négrier jetée à terre au Royaume-uni

Le séisme provoqué aux USA par l’affaire Georges Floyd, un afro-américain de 46 ans mort étouffé sous le genou d’un policier lors d’une interpellation, continue à faire des répliques dans divers pays du monde.

A Bristol (Royaume-Uni), des manifestants sortis pour exprimer leur solidarité avec la victime et dénoncer le racisme se sont pris à la statue d’ Edward Colston (1636-1721), un célèbre marchand d’esclaves, implantée dans le centre-ville.

Djezzy Binatna

Une fois jetée à terre, les manifestants l’ont piétinés joyeusement  et certains, comme montré par la télévision britannique y ont même reproduit  sur la statue déboulonnée « le geste du genou » pour rappeler le geste abject du policier à l’origine du drame.

 Barbouillée de peinture rouge, cette  statue qui trônait dans cette ville depuis 1895 a été traînée dans les rues de la ville avant d’être jetée, dans la rivière Avon, sous des cris  de liesse .

Edward Colston, rejeton d’une famille marchande,  a fait sa fortune  dans le commerce des esclaves.  Il aurait vendu  près de 100 000 esclaves africains en Amérique et dans les Caraïbes.  Sa fortune lui a permis de jouer au philanthrope et à pratiquer  toutes sortes de bonnes œuvres à Bristol. En récompense , les Bristoliens ont donné  nom à une des rue de leur ville et lui ont érigé une statue en Bronze à son effigie

 « Cet  homme était un négrier. Il a été généreux envers Bristol, mais c’était sur le dos de l’esclavagisme et c’est absolument abject. C’est une insulte envers les citoyens de Bristol», a déclaré, à cette occasion, un manifestant de 71 ans cité par l’agence britannique Press Association.