1000 poursuites judiciaires ont été enregistrés contre des boulangers en cessation d’activité sans radiation du registre de commerce a indiqué mercredi le 12 février 2020 le directeur du Commerce de la wilaya d’Alger, Abdallah Benhela.

M. Benhela a précisé dans une déclaration a L’APS que l’opération d’assainissement des registres de commerce effectuée, l’an dernier, par le Centre national du registre du commerce (CNRC) a révélé l’existence de 1.000 boulangers en cessation d’activité sans radiation du registre de commerce, selon les enquêtes menées par les agents de contrôle, précisant que des poursuites judiciaires seront engagées à l’encontre des contrevenants, conformément au décret 90-39 relatif au contrôle de la qualité et à la répression des fraude.

Selon les résultats de l’opération d’assainissement des registres de commerce, les contrevenants ont fermé leurs locaux sans procéder aux mesures en vigueur, préférant geler leurs activités pour multiples raisons, dont la cherté des équipements et la faible marge bénéficiaire, a-t-il dit, relevant que plusieurs d’entre eux ont bénéficié de financements accordés par l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ).

Outre ,La direction du Commerce de la wilaya d’Alger recense 651 boulangeries activant normalement outre des boulangeries industrielles et des espaces commerciaux autorisés à vendre le pain, a fait savoir le responsable, indiquant que près de 1.200.000 baguettes de pain sont commercialisées quotidiennement à Alger.

La campagne de sensibilisation visant à généraliser l’utilisation du sac en papier dans les boulangeries et lutter contre le gaspillage du pain, se poursuit à travers 13 circonscriptions administratives pour insister sur la rationalisation de la consommation de ce produit.

D’après la même source la vente anarchique du pain sur les routes à Alger, le responsable a indiqué que trois (03) boulangeries ont été fermées dans la circonscription administrative de Bab El Oued en 2019, précisant que les enquêtes menées par les agents de contrôle ont démontré leur implication dans le financement des vendeurs informels.