Le premier ministre Abdelaziz Djerrad a annoncé hier que son Gouvernement   va procéder à une profonde  révision dusalaire national minimum garanti (SNMG) pour améliorer le pouvoir d’achat de nombreuses familles algériennes qui vivent depuis quelques années au seuil de la pauvreté.  

Cette révision, indique  le premier ministre, interviendra  à l’issue des larges concertations et  ateliers de travail  qui auront lieu dans les prochains jours  avec les acteurs économiques  et les différents partenaires sociaux.  Le premier ministre a précisé que l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages et l’augmentation salariale des travailleurs  n’est pas  « une faveur de la part de l’Etat, mais  l’une de ses missions initiales et c’est aussi un engagement du Gouvernement vis-à vis du peuple ».   

Fixé  à  18000 dinars,  ce salaire n’a pas évolué  depuis 2012, alors que l’inflation a connu une courbe exponentielle croissante estimée actuellement à plus de 30 %. Outre cette hausse du SNMG, il est prévu  la suppression de l’Impôt sur le Revenu Général (IRG) pour les salaires de moins de  30 000 DA.