L'info c'est ici

Grève du primaire: Les sanctions vont pleuvoir sur les enseignants

149

Après le dialogue  infructueux avec les enseignants  grévistes du cycle primaire  et les retombées négatives   de l’annulation des compositions du 1e trimestre , le ministère de l’éducation nationale  a décidé d’opter pour la manière forte  pour  faire revenir les enseignants grévistes  sur leur décision de boycott  total des compostions  et  de maintien de leur  grève cyclique de trois jours par semaine .

Dans une correspondance adressée  aux directeurs exécutifs, le ministère de l’éducation a  ordonné, en effet,   de procéder au recensement  de tous les  enseignants qui ont boycotté  les compostions du 1e trimestre pour leur infliger de sévères sanctions. Selon la correspondance en question, les concernés  verront leurs salaires et leurs primes trimestrielles ponctionnés  et  seront même  soumis à des procédures de radiation au cas où ils ne reprennent pas  le travail de façon régulière à partir de ce dimanche.

Le bras de fer  entre le ministère de l’éducation et les enseignants du primaire qui dure depuis plusieurs semaines et qui prive  des centaines de milliers d’élèves d’une scolarité normale  semble ainsi s’acheminer vers le durcissement du ton de part et d’autre. Alors que l’on  s’attendait à ce que  ce conflit trouve son épilogue  autour d’une table de  négociations, c’est finalement le langage de  la force qui a été privilégié.

Ces mesures coercitives mises en œuvre par le ministère de l’éducation  auront-elles une quelconque influence sur la suite du mouvement de grève ?   Les prochains jours nous le diront.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept