L'info c'est ici

SAAFI invente la première assurance décès rapatriement Takaful

182

Initiée à la demande d’associations et de pompes funèbres musulmanes établies en France, SAAFI lance Sakina, première offre Takaful en France destinée au financement des obsèques et du rapatriement selon les principes de solidarité.
Marseille, le 7 novembre 2019 – C’est une offre très attendue de la communauté musulmane tricolore que s’apprête à commercialiser le courtier grossiste en assurances SAAFI basé à Marseille : la souscription d’une assurance décès rapatriement conforme au Takaful régissant les principes mutualistes et participatifs de la finance islamique. Baptisée Sakina (« quiétude intérieure » et « tranquillité du cœur » en arabe), elle permet à son détenteur de couvrir les frais d’obsèques et éventuellement de rapatriement en intégrant les rituels religieux et le respect de leurs dernières volontés.

« Nous voulons offrir aux souscripteurs un environnement apaisant qui les réconforte sur l’application de leurs souhaits religieux », explique Ezzedine Ghlamallah, chercheur en finance et cofondateur de SAAFI.
Les garanties sont accordées de 12 ans à 85 ans, la souscription se réalise sans questionnaire médical.
Le contrat permet au participant d’obtenir un capital destiné à couvrir ses frais d’obsèques et de
rapatriement en cas de décès. A son décès, le capital choisi lors de la souscription sera versé au
bénéficiaire désigné dans le contrat.

Le bénéficiaire du contrat peut être une personne physique ou une personne morale comme par exemple les pompes funèbres afin de régler directement les frais d’obsèques et le rapatriement vers le pays d’origine du défunt.
Sakina Takaful comporte plusieurs niveaux de garanties déterminés en fonction des besoins des
participants. Ces derniers ont le choix entre 4 niveaux de garantie : 2000 €, 3500 €, 5000 € et 7000 € qui doivent permettre de financer des rapatriements vers l’Afrique du Nord, l’Afrique centrale ou encore vers l’Océan indien.

Sakina Takaful intègre une territorialité monde entier, toutefois l’adhérent devra justifier d’une résidence fiscale en France. « Sakina Takaful intègre de nombreuses valeurs et de nombreux principes conformément aux principes du Takaful avec une offre fondée sur la mutualité et la solidarité », résume Ezzedine Ghlamallah.
D’après Les Échos études, le chiffre d’affaires potentiel du Takaful en France est évalué à 3,5 milliards d’euros, soit 1,70% du marché total de l’assurance. Sur cette base, la France pourrait devenir le quatrième marché mondial du Takaful.

Ce n’est sans doute pas pour rien que la Banque Centrale Européenne indiquait dans son rapport sur la finance islamique paru en juin 2013 que la finance islamique semblait avoir un bon potentiel à développer en France.

Un élément clé indispensable pour permettre à une industrie de révéler tout son potentiel est de favoriser l’apparition d’un grand acteur régional ou mondial auquel tous les autres acteurs cherchent ensuite à prendre des parts de marché.
C’est là l’ambition de SAAFI qui souhaite avec le lancement de Sakina Takaful devenir un tel acteur.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept