L'info c'est ici

Bouira : Grande manifestation pour un Etat de Droit

120

« Non au dialogue avec le clan des corrompus », « Nous sommes tous des Bouragaâ » et « Libérez les détenus.», n’ont cessé de clamer durant leur long parcours aujourd’hui les manifestants de Bouira quand ils sont sortie manifester dans la rue pour honorer sa 21ème action de protestation.

Ils étaient très nombreux les habitants de Bouira à venir ce vendredi clamer haut et fort son refus au détournement de leurs revendications essentielles. Dans le grand cortège, l’étendard amazigh était mis en avant de manière exceptionnelle, « une manière claire de répondre aux provocations absurdes et irréfléchies des autorités qui veulent nous empêcher de porter le drapeau de notre culture séculaire » a annoncé un jeune manifestant.

« Nous dénonçons l’incarcération des jeunes manifestants, pour avoir porté des emblèmes amazighs pendant qu’ils participaient à des marches du mouvement populaire », a regretté un autre manifestant. « Nous rejetons toute forme de répression exercée sur des jeunes et des citoyens qui ont portés des fanions aux symboles de l’identité amazighe, que cela soit dans des marches du mouvement populaire, ou dans leur vie privée » a déploré un autre protestant.

« Algériennes algériens soyons unis, le train du Hirak a démarré », « Non aux élections sans l’application des articles 7 et 8 » et « Non à la justice du téléphone », ont été parmi les plusieurs slogans qui ont été portés par les manifestants sur les pancartes qu’ils arboraient.

Des participants ont clairement avancé « nous réclamons un état civil, une Algérie libre, une justice indépendante, un président élu démocratiquement et librement par le peuple, et non désigné par l’armée comme cela se faisait par le passé depuis l’indépendance »

La foule qui répliquait  à haute voix « Adhirouh, adhirouh ! (il partira il partira !) » En somme, les manifestants ont affiché clairement leur grande aspiration de mettre fin définitivement au système de cooptation qui a de tout temps désigné des présidents.