Bouira : Le mouvement populaire soutient les manifestants emprisonnés

Date:

Ils étaient  nombreux les citoyens à venir aujourd’hui honorer de leur engagement qui est celui de ne pas abdiquer jusqu’à satisfaction de leurs revendications.

« Nous refusons de plier », « Essolta li EChaâb oua bess ! (le pouvoir au peuple et à rien d’autre !) », ont-ils criés en masse. « Pour une justice indépendante », « Nous voulons une justice aux mains libres ! » et « Libérez les détenus », ont-ils scandé.

Il y a lieu d’indiquer que durant cette 19ème démonstration populaire, nous avons remarqué que l’étendard amazigh a été très porté par les manifestants qui l’ont mis en avant, pour proclamer « Ne pas toucher à l’emblème de notre identité ! », « Peuple Algérien unissons-nous », « K’baili arbi khawa khawa » et « Nous sommes avec les articles 7 et 8 ».

D’autre part, la population de la commune de Haizer s’est jointe à la grande marche du mouvement populaire, pour dénoncer encore une fois l’incarcération des jeunes manifestants qui ont été arrêtés lors de la marche du vendredi dernier à Alger.

En effet, Hamza Karoune, Akli Akbi et Ali Lakhal, sont les 3 manifestants issus de la localité de Haizer, dans la wilaya de Bouira qui ont été mis en détention, après leur arrestation avec d’autres manifestants dans la capitale Alger, pendant qu’ils participaient à la marche du mouvement populaire du vendredi dernier.

Ils sont poursuivis pour les chefs d’accusations d’atteinte à l’unité nationale et de port d’un emblème autre que l’emblème national. Ce qui a fait réagir l’ordre des avocats de la wilaya de Bouira qui a dans un communiqué rendu public, dénoncé les arrestations opérées lors de la marche du vendredi dernier qui s’est déroulé dans la capitale Alger.

« Nous rejetons toute forme de répression exercée sur des jeunes et des citoyens qui ont portés des drapeaux aux symboles de l’identité amazighe, que cela soit dans des marches du mouvement populaire pour dénoncer la gabegie du système, ou dans leur vie de tous les jours ».

Le communiqué signé par la présidente du barreau de Bouira Me Ouafya Sidhoum, ajoutera « nous dénonçons fermement les arrestations des jeunes manifestants, alors qu’ils ne faisaient que brandir l’emblème de leur identité. Ainsi, nous demandons aux autorités judiciaires de les libérer immédiatement »

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Wilayas du Sud : Faciliter l’activité agricole en procurant l’énergie et les engrais

Le ministre de l'Energie et des mines, Mohamed Arkab...

Secousse tellurique de 3 degrés dans la wilaya de Bouira

Une secousse tellurique de magnitude 3 sur l'échelle ouverte...

Annaba-Marseille : perspectives prometteuses de coopération dans de nombreux domaines

Le wali d’Annaba, Abdelkader Djellaoui, qui a reçu, mercredi,...