18 mois de prison ferme pour Ali Haddad

Date:

 Le procureur de la république prés le tribunal de Bir Mourad Raïs à Alger,  a requis, aujourd’hui, à l’encontre de Ali Haddad une peine de 18 mois de prison ferme pour faux et usage de faux et fausses déclarations.

Ali Haddad avait été arrêté en mars dernier, au poste frontalier d’Oum Teboul (El Tarf), alors qu’il s’apprêtait à quitter le territoire national, en direction de la Tunisie. Il avait en sa procession deux passeports, deux permis de conduire et d’un montant en devise.

Rappelons que l’homme d’affaire avait comparu, le 3 avril dernier, devant le juge d’instruction près du même tribunal, et a été placé par la suite en détention provisoire à l’établissement pénitentiaire d’El Harrach.

Son procès qui était prévu le 20 mai dernier, a été reporté au 03 juin par le juge d’application des peines près le tribunal de Bir Mourad Raïs, et ce « pour absence de témoins ».

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

FLN, RND, El Bina et Front El Moustakbal forment une alliance politique

Le parti du Front de libération nationale (FLN), le...

Projet de loi sur assurances, saison estivale, fibre optique : les instructions du président Tebboune

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a présidé,...

Les mandats d’arrêt contre les dirigeants sionistes, un « moment historique » pour la justice internationale

Les mandats d'arrêt réclamés lundi par la Cour pénale...

Au Conseil de sécurité, l’Algérie exige une enquête internationale sur le génocide sioniste à Ghaza

L'Algérie exige une enquête internationale afin de mettre la...