Ultimate magazine theme for WordPress.

Gaid Salah encense le peuple et promet de l’accompagner pour changer le système

85

Le chef d’Etat-major de l’ANP et vice-ministre de la Défense nationale, Salah Gaid et actuel homme fort du pouvoir a définitivement pris fait et cause pour le mouvement populaire et lui suggère de patienter encore pour arriver à ses objectifs escomptés à savoir le départ de tout le système et ses hommes qu’il incarne : «nous affirmons que nous comprenons ses revendications légitimes pour lesquelles nous nous sommes engagées à œuvrer à les concrétiser. Bien entendu, la réalisation de ces objectifs requiert plusieurs étapes nécessitant de la patience, de la compréhension et le rejet de toute forme de violence. Ainsi, l’étape principale étant concrétisée, elle sera, certainement, suivie par d’autres jusqu’à la réalisation de tous les objectifs escomptés, et ce, sans perturber le fonctionnement des institutions de l’Etat, qui devraient être préservées pour permettre la gestion des affaires de l’Etat et les intérêts de nos concitoyens. La décision de protéger le peuple, avec ses différentes composantes, est une décision irréversible et dont nous ne dévierons point» dit-il dans un premier temps avant de préciser davantage sa pensée.

Partant de la solidité des liens de confiance liant le peuple à son Armée, le général de corps d’armée a estimé que «nous avons donné des instructions claires et sans équivoques pour la protection des citoyens, notamment lors des marches. Cependant, nous attendons, en contrepartie, de la part de notre peuple d’éviter le recours à la violence, de préserver les biens publics et privés et d’éviter d’entraver les intérêts des citoyens» fait-il observer révélant au passage que c’est l’ANP qui a donné ordre aux forces de sécurité d’éviter le recours aux actions musclées.

De même qu’il a réitéré encore une fois le serment que l’Armée nationale ne sera jamais celle qui utilisera ses armes contre son peuple : «partant de son dévouement au message des chouhada de la Révolution et du devoir national, et pour avoir partagé des valeurs d’allégeance et de loyauté envers la Patrie dans les esprits et les comportements des éléments des Armées. Une armée professionnelle de par ses effectifs, ses matériels et sa disponibilité, équipée des armes les plus modernes, destinées à faire face aux ennemis de la Nation et non pas contre son peuple. Une armée qui ne prend aucune décision au désavantage du peuple et de la patrie et qui veille à ce qu’aucune goutte de sang algérien ne soit versée, n’en déplaise aux parties hostiles, qui sont dérangées par le caractère pacifique des marches.

L’Algérie est entre des mains sûres grâce à des hommes dévoués prêts à défendre leur pays quel qu’en soit le prix» souligne-t-il. Mieux, le patron de la Grande muette estime qu’en tant que Haut Commandement de l’Armée nationale populaire et face à la responsabilité historique que nous assumons, «nous respectons parfaitement les dispositions de la Constitution pour la conduite de la transition, et je voudrais réitérer que toutes les perspectives possibles restent ouvertes afin de surpasser les difficultés et trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais, de façon à servir l’intérêt suprême de la patrie, sans égard à l’intérêt des individus et que nous n’avons aucune autre ambition que celle de protéger la patrie, faire régner la sécurité et la stabilité et préserver l’image de marque du pays» conclu-t-il.