Ultimate magazine theme for WordPress.

Exclusif: Bouteflika partira le 29 avril, Bensalah conduira la période de transition

51 098

Selon des sources dignes de foi, le président Bouteflika aurait l’intention de quitter ses fonctions au soir du 29 avril et désigner le président du Sénat Abdelkader Bensalah chef de l’Etat. Cette annonce est attendue dans les prochains jours, indique-t-on.

Un communiqué de la présidence est en préparation. La quatrième marche consécutive du peuple a pratiquement anéanti tous les espoirs et les calculs du régime qui espérait gagner encore du temps. Le nouveau chef de l‘Etat aura toute latitude de désigner ensuite un gouvernement d’union nationale ou un gouvernement neutre dont la seule mission sera de gérer les affaires courantes jusqu’à l’élection d’un nouveau président de la république.

Le chef de l’Etat aura aussi une autre mission celle d’ouvrir immédiatement un dialogué avec l’opposition afin de calmer la rue et d’éviter un affrontement violent. Ce gouvernement comme le nouveau chef de l’Etat auront une mission de courte durée-on parle de six à neuf mois- et devront par conséquent préparer le scrutin présidentiel avant la fin de l’année.

La période de transition sera en même temps menée et conjointement avec tous les partis de l’opposition. Les partis qui forment l’Alliance présidentielle ne seront pas associés à ce dialogue. Si les partis de l’opposition acceptent le principe d’un gouvernement d’union nationale, ils auront ainsi la charge de préparer le scrutin présidentiel est de mettre en place un agenda précis concernant les réformes à mener. Le principe de la création d’un conseil indépendant pour la surveillance des élections, une revendication prônée depuis longtemps par l’opposition sera elle aussi actée.

Celle-ci aura les «coudées franches» pour organiser les élections «depuis le début jusqu’à la  fin du processus». Elle aura toute l’indépendance voulue et les tâches, dévolues auparavant au ministère de l’Intérieur, «lui seront confiées». Elle sera dirigée par des personnalités indépendantes «n’ayant aucun lien avec le pouvoir ou les  partis politiques»,  ajoute-on encore. L’avènement d’une deuxième république serait-elle alors en marche ? Nous y reviendrons prochainement et en détails sur les dessous de cette annonce.