Ultimate magazine theme for WordPress.

En soutien au mouvement populaire, la grève de l’éducation largement suivie

81

Visiblement, la grève des enseignants prévue aujourd’hui, dans tous les établissements scolaires a été largement suivie. Selon les échos et les témoignages recueillis ce matin, à Alger, comme d’autres wilayas du pays, les enseignants des trois paliers ont répondu à cet appel lancé par l’intersyndicale de l’éducation composée de six syndicats du secteur entre autres le Snapest et l’Unpef.

Cette grève vient en solidarité avec le mouvement populaire que connait le pays depuis plus de trois semaines.

La grève est accompagnée de marches pacifiques au niveau de tout le territoire national. Selon les responsables syndicaux, cette troisième grève du genre après celles du 21 janvier et des 26 et 27 février derniers, se tient donc avec un nouvel mot d’ordre.

En effet, la grève de ce mercredi se démarque des précédentes dans la mesure où elle a été décidée ” en soutien et en solidarité avec le mouvement populaire que connaissent les 48 wilayas du pays”. ”

Pour rappel, dans son communiqué, le collectif des syndicats autonomes du secteur de l’Education nationale a précisé que le point de départ des marches pacifiques a été fixé à partir des directions de l’éducation. Il a été entendu, en outre, le boycott de toutes les activités qui seront organisées par le ministère de l’Education nationale.

Ces décisions ont été prises à l’issue d’une réunion extraordinaire de l’Intersyndicale qui affirme suivre de très près les événements qui marquent le pays.

Elle a, à ce propos, réitéré son soutien au peuple, et a appelé la communauté de l’éducation (enseignants et fonctionnaires) à participer en masse aux marches organisées tous les vendredis. Appelant ainsi également respect de la volonté du peuple, et surtout à la préservation du caractère pacifique de ces mouvements populaires.