Sidi Said
Abdelmadjid Sidi Saïd, secrétaire général de l'UGTA

Après le FCE, première organisation patronale du pays, c’est au tour de la première organisation syndicale du pays UGTA de connaitre un malaise sans précédent. En effet, saisissant le contexte actuel marqué par la colère des citoyens contre le 5ème mandat du président de la République, les travailleurs des différents secteurs économiques publics ne veulent pas rester indifférents. Ils sont aujourd’hui des centaines de travailleurs à se rassembler devant le siège de l’UGTA demandant le départ de Sidi Said à la tête du syndicat.

Le congrès a été l’occasion pour le SG de l’UGTA d’appeler, au nom de tous les travailleurs, à un 5e mandat pour le président Bouteflika au moment où le flou entoure cette perspective.

Un appel qui vient en réponse à la position d’Abdelmadjid Sidi Said vis-à-vis de son soutien au Président Bouteflika. D’ailleurs, faut-il le rappeler, lors de son dernier congrès organisé en décembre 2018, le patron de l’UGTA avait annoncé le 5ème mandat.

« Du port d’Oran, nous lançons un message fort des travailleurs et des syndicalistes, à leur tête, particulièrement les 2,9 millions d’adhérents de l’UGTA, pour un 5e mandat », a indiqué, Sidi-Saïd, à l’occasion du deuxième congrès de la Fédération nationale des travailleurs des ports d’Algérie (FNTPA) qui s’est tenu dans l’enceinte portuaire d’Oran. « En 2019, nous avons un grand rôle à jouer pour que le candidat de tous les Algériens soit élu avec le plus gros pourcentage possible ».