Ambassade France en Algérie
La France averti ses ressortissants

Le Consulat de France en Algérie informe les voyageurs français qu’ils doivent consulter le site Conseils aux voyageurs du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, pour trouver les informations indispensables à connaître pour leur sécurité en Algérie.

Le consulat précise que la rubrique « Dernières minutes » doit être consultée afin de s’assurer de l’existence d’une éventuelle situation d’urgence.

« Si vous êtes de passage en Algérie, il est fortement recommandé de vous inscrire sur notre site Ariane qui permet de vous signaler gratuitement et facilement auprès du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de recevoir les messages d’alerte du Centre de Crise et de Soutien », indique-t-on.

Selon le site conseil aux voyageurs, il est précisé qu’en cas de manifestation, il est rappelé qu’il convient de se tenir à l’écart des cortèges et rassemblements de foule et de suivre les consignes de sécurité des autorités locales et l’ensemble des recommandations de ce site.

Les voyageurs français doivent aussi s’inscrire sur le site Ariane pour la sécurité. Ce site, ajoute-t-on, ne crée aucune obligation d’intervention de la part du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Le déclarant s’engage à fournir des informations exactes. Si le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a des motifs raisonnables de soupçonner que ces informations sont fausses, le compte de la personne inscrite sera suspendu.

« Pensez à souscrire un contrat d’itinérance (roaming) auprès de votre opérateur », lit-on également sur la liste des conseils.

On précise également que Ariane a fait l’objet d’un travail préparatoire approfondi avec la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) en vue d’offrir aux usagers toutes les garanties en matière de sécurité et de confidentialité des données personnelles.

Le Centre de Crise et de Soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères est désigné comme responsable du traitement. Les destinataires des données sont le Centre de Crise et de Soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et les postes diplomatiques et consulaires français.