Ultimate magazine theme for WordPress.

Issad Rebrab première fortune du Maghreb sixième du continent africain

135

L’homme d’affaires algérien, Issad Rebrab, propriétaire du premier groupe industriel agro-alimentaire privé Cevital, occupe le 6e rang des plus grosses fortunes du continent Africain selon le classement 2019 du magazine économique américain Forbes dévoilé sur son site internet. Dans ce classement des milliardaires africains, la fortune d’Issad Rebrab qui possède l’une des plus grandes raffineries de sucre au monde, avec une capacité de production de 2 millions de tonnes par an, et la plus grande raffinerie d’huile en Afrique, est estimée à 3,7 milliards de dollars, contre 4 milliards de dollars lors du classement de l’année précédente et 3,1 pour l’année 2017.

Au niveau Maghrébin, le capitaine d’industrie, demeure la première fortune, selon le classement Fobes. A la tête d’un véritable empire économique et financier Il devance de très loin les Marocains Aziz Akhannouch (13e), avec une fortune 2,1 milliards de dollars, contre de 2,2 en 2018, ou il occupait la 12e position perdant ainsi ainsi 1palce. Et Othmane Benjelloun président du groupe, Finance Com, présent dans la banque, l’assurance, les télécoms et la construction, occupant la 15e place, pour une fortune évaluée à 1,7 milliard de dollars.

Issad Rebrab qui avait fait son entrée dans le club très fermé des milliardaires africains de Forbes en 2013, demeure l’unique Algérien figurant sur la liste annuelle des milliardaires africains de Forbes.

Selon le même classement, le président d’Orascom, le milliardaire égyptien, Naguib Sawiris, arrive en 7 eme place avec une fortune estimée 2,9 milliards de dollars. Il perd une place par rapport à l’armée 2018, 6 eme position.

Dans le top 5 du classement, le magnat nigérian Aliko Dangoté, avec une fortune de 10,3 milliards de dollars, en baisse par rapport à 2018 12,2 occupe la tête du podium pour la huitieme année consécutive, suivi par le Nigérian Mike Adenuga 9,2 milliards de dollars en hausse par rapport à l’annéeé précédente, 5,3 milliards de dollars, gagnant ainsi 3 places.  le Sud-Africain Nicky Oppenheimer perd une place, il arrive à la 3e place, avec 7,3 millirds de dollars contre 7,7 milliards de dollars en 2018, l’Egyptien Nassef Sawiris, avec un fortune de 6,3 milliards de dollars et enfin le Sud-Africain Johan Rupert 7,2 milliards de dollars.

Les 19 milliardaires que Forbes a récence en Afrique contre 23 en 2018 et 21 milliardaires pour l’année 2017 valent 68,7 milliards de dollars en diminution, 75,4 milliards de dollars en 2018 et 70 milliards en janvier 2017, selon le magazine américain.