Ultimate magazine theme for WordPress.

Reprise du secteur touristique en Tunisie, alimenté essentiellement par l’Algérie

20

Le secteur touristique en Tunisie semble reprendre du poil de la bête après la période de crise qu’il a traversé. En effet, les autorités ont annoncé lundi, une hausse de plus de 45% des revenus du secteur touristique en 2018, rapporte Ecofin.

La nouvelle reprise des arrivées de touristes seraient essentiellement alimentée par l’Algérie, la Russie et d’autres pays d’Europe.

Cette hausse a permis au secteur touristique tunisien d’enregistrer des revenus de plus de 1,36 milliard $. Cette amélioration serait entre autres, due à une reprise de confiance des touristes étrangers dont le nombre a enregistré une hausse de 17,7%, passant de 7 millions d’individus en 2017 à 8,3 millions de visiteurs en 2018.

Ebranlé par les attentats de Sousse ayant fait 39 morts ainsi que l’attaque du musée du Bardo qui a tué 24 personnes en 2015 (la plupart étant des touristes), le tourisme tunisien avait eu du mal à renouer avec les performances positives, sur fond de difficultés économiques et de baisse des réserves de devise.

Pour rappel, l’industrie touristique représente déjà plus de 8% du produit intérieur brut (PIB) tunisien alors que le pays s’attend à atteindre le nombre record de 9 millions de visiteurs en 2019.

En moyenne, chaque touriste n’a rapporté que 140 euros à la Tunisie en 2018 !

Les huit millions de touristes annoncés par le ministère du Tourisme, ont rapporté 4 milliards de dinars, tout calcul fait, chaque touriste a rapporté 500 dinars, soit 140 euros.

« 140 euros ne suffisent même pas à passer une nuit dans un hôtel en Europe. C’est ce diagnostic que nous devons faire pour dire les vérités. Au Maroc, le touriste rapporte 600 euros, en Guinée il rapporte 900 euros », s’indigne l’expert financier, Ezzedine Saidane