Ultimate magazine theme for WordPress.

Algérienne des eaux : 52 milliards de DA de créances auprès des entreprises nationales

4

Les créances de l’Algérienne des eaux (ADE) auprès des entreprises nationales et des particuliers ont atteint 52 milliards de dinars, selon le directeur général de l’ADE, Ismail Amirouche. Intervenant sur Ennahar Online, il a précisé que les administrations publiques doivent pour leur part 10 milliards de dinars à l’ADE.

Rappelons que dernièrement, M Amirouche a souligné que l’ADE s’attelle, après le règlement du problème de manque d’eau grâce aux mégaprojets réalisés par l’Etat dans toutes les wilayas, à améliorer la gestion et  la qualité d’eau et à réduire les déperditions estimées actuellement à 30 pc du volume mobilisé.

Le Directeur général de l’ADE a fait savoir, dans ce sens, que les déperditions (30 pc) sont dues aux fuites (50 pc) et aux raccordements anarchiques (50 pc). L’ADE œuvre à mettre fin à ces deux phénomènes en mobilisant toutes ses capacités humaines et matérielles, a-t-il déclaré.

Pour les responsables, le problème des créances est «un dossier d’une importance cruciale et un facteur pénalisant fortement les entreprises publiques sous la tutelle du secteur.

Selon le ministre des ressources en eaux, Hocine Necib, sur le total des créances dues par les clients publics, 7,8 milliards de dinars sont dues par les communes.Le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, a imputé ce problème aux nombreux «dysfonctionnements» entachant la gestion financière des communes en dépit du fait que la facture de l’eau s’inscrit dans le budget annuel des communes au titre des dépenses obligatoires. Les collectivités locales ont été instruites à l’effet de prendre les mesures nécessaires pour le paiement des redevances dues à l’Algérienne des eaux.