Un réseau terroriste qui activait à travers 17 prisons en Espagne démantelé

Nadjoua Dani Le


Un réseau de recrutement de terroristes et de radicalisation qui sévissait dans 17 prisons espagnoles a été démantelé, ont indiqué ce mardi 2 octobre, les autorités espagnoles.

L’express DZ magazine est désormais disponible sur les étals

Dans un communiqué du ministère de l'Intérieur espagnole, repris par des médias étrangers dont BFMTV, des agents de la Garde civile « ont identifié et interrogé 25 détenus de différents centres pénitentiaires espagnols, accusés de faire partie d'un groupe proche de Daech dédié à la radicalisation d'autres prisonniers ».

Le groupe, composé à la fois de détenus ayant des antécédents liés au terrorisme et de radicalisés en prison, tentait de recruter et de « rassembler les détenus écroués pour des délits de terrorisme », précise le ministère. Et ce à une « finalité prosélyte », a t-il ajouté.

 « Si l'enquête a débuté sur un détenu dans un centre pénitentiaire en particulier, l'activité illicite du groupe s'étendait à 17 centres, ce qui représente 55% des prisons abritant des prisonniers liés au terrorisme », explique le communiqué. Ces derniers « communiquaient d'une prison à l'autre par voie postale, utilisant des détenus dont le contenu des correspondances n'était pas surveillé par les autorités pénitentiaires », détaille le ministère espagnol.

Selon  une source antiterroriste, cité par Europe 1,  la majorité des membres du groupe « étaient marocains ou espagnols d'origine marocaine, avec quelques Espagnols convertis et un Danois », selon cette

D'après les médias, certains de ces détenus « devaient être remis en liberté dans les prochaines semaines, et la justice devra déterminer s'ils doivent être maintenus en détention ».


Sur le Meme Thème

Scroll Up