Gouvernance locale participative: l’Algérie veut faire comme l’Europe

Date:

L’Algérie veut  hisser  le niveau de gestion et planification au sein de ses communes (cadres et élus), daïras et wilayas au top européen; dans le cadre de la démocratie participative et du développement local ; selon l’accord de coopération conclu avec l’Union européenne en partenariat avec le PNUD.  Ainsi le programme CapDel-démocratie participative et développement local a organisé ce jeudi à Alger une journée de clôture des sessions de formation du premier pool de formateurs algériens en « planification stratégique communale » et «  gouvernance participative et développement local  intégré, inclusif et durable ». Ces formations ont eu lieu durant 3 semaines du 22 avril au 9 mai sous l’expertise internationale mobilisée par le Capdel et composée d’experts du consortium Niska-Global Shift Institue (Canada) et du réseau italien des collectivités (FELCOS-Umbria), affirme M Ali Mokrani, directeur de la coopération avec l’Union européenne à la direction générale Europe du ministère des affaires étrangères.

« Ces formations ont eté assurées au profit des cadres du ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, des cadres  et élus des communes des 10 communes pilotes retenues par Capdel, et des dairas et wilayas correspondantes, d’associations locales et nationales, de femmes élues ainsi qu’à des formateurs issus  d’établissements publics spécialisés » a -t-il ajouté au cours de l’ouverture des travaux. Cette formation  de formateurs marque, dit-il, une étape majeure dans la mise en œuvre du programme CAPDEL qui  accompagnera la grandes reforme  des collectivités locales en termes notamment de gouvernance participative locale et de planification strategique communale.

« Durant ces 21jours de formation, alternant théories et pratiques, les formateurs et formatrices nationaux ont acquis les connaissances et les outils qui leur permettront à leur tour d’accompagner et d’encadrer à partir d juin prochain les acteurs locaux dans les 10 communes modèles du Capdel » précise M Mokrani. Il s’agit en fait de renforcer le développement local des communes modèles en inculquant aux cadres  et élus communaux de nouvelles techniques de gestion innovantes  des projets et des services sociaux et publics.

«  Et ce en favorisant  le travail conjoint et la concertation entre les différents acteurs du territoire dans le cadre de la démocratie participative ; en dynamisant le développement économique local pour augmenter les opportunités de création d’emplois et des richesses ; en renforçant la protection et l’utilisation rationnelle des ressources du territoire » explique M Giovanni Camilleri, directeur scientifique de FELCOS-Umbria (Italie).

Il a été procédé à la fin de la session de clôture à la présentation des formateurs et formatrices qui ont témoigné de la bonne qualité de formation recue  et de communication avec les formateurs européens.

« Mais la deuxième étape est encore plus importante. Il s’agit de transformer ce capital de formation en création de projets, de création d’emplois, richesses et de maitrises des ressources du territoire. Nous espérons faire  de notre mieux pour garantir aussi un bon accompagnement sur le terrain des 10 communes pilotes » conclut M Giovanni.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

L’Etat consacre annuellement 32 milliards DA pour couvrir les dépenses liées aux risques majeurs

L'Algérie qui fait face à 18 types de risques...

Saïd Chanegriha en visite de travail à la 2ème Région militaire

Le Général d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-major de l'Armée...

Boughali assiste aux funérailles du président iranien

Chargé par le président de la République, M. Abdelmadjid...

Douze éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine

Douze (12) éléments de soutien aux groupes terroristes ont...