L'info c'est ici

Les bénéficiaires LPP de Staouali dans la tourmente

87

Les souscripteurs au programme de logements de type LPP à la cité Bendada à Staouali ne savent plus à quelle autorité se plaindre pour régler leurs problèmes. Ainsi, les bénéficiaires de ces logements, payés au prix fort, se retrouvent dans une situation des plus inconfortables. En plus d’un retard de 15 mois pour la livraison de leurs logements, les bénéficiaires se retrouvent confrontés au problème des travaux des VRD et espace vert qui tardent à être finis.

Jusqu’à aujourd’hui, et selon certains bénéficiaires, neuf dates ont été données pour la livraison mais en vain. Toujours rien. « La dernière date qu’ils nous ont donnée était avril 2018 pour la remise des clés. Mais le site et toujours en chantier », témoigne Sofiane, l’un des bénéficiaires.

Il affirme qu’il s’est présenté hier   à l ENPI, leur réponse a été la suite « ce n’est pas de notre sort, on ne peut rien faire. Les seuls personnes qui peuvent faire quelque chose, c’est ou le chef de chantier ou le DGA ».

Pour Sofiane, le comble est que l’entrepreneur qui est chargé de faire les travaux n’est pas capable d’assumer ces engagements et de faire le travail qui est payé à le faire dans le site.  

« Ce qui nous fait le plus mal, nous les bénéficiaires, c’est que nous avons payé la totalité du prix de l’appartement pour qu’à la fin, nous nous retrouvons otages entre l’ENPI et les l’entrepreneur, mais cette situation est en train de créer des déchirures chez les familles bénéficiaires. La majorité ou bien vivent chez leurs parents, ou bien vivent en location, comme c’est le cas pour moi », ajoutera Sofiane, qui lance un cri de détresse.    

Pourtant, ajoutera notre témoin, depuis le lancement du projet, les bénéficiaires ont subi des pressions pour finaliser les papiers à fournir et à compléter les dossiers.

Pour rappel, le LPP constitue un nouveau segment de logement promotionnel bénéficiant du soutien de l’Etat, destiné à des acquéreurs dont les revenus mensuels cumulées avec ceux de leurs conjoints sont supérieurs à six (6) fois et inférieurs ou égaux à douze (12) fois le Salaire National Minimum Garanti (SNMG).

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept