L'info c'est ici

Bejaia: un enfant de 10 ans disparu depuis trois jours retrouvé sain et sauf à Tazmalt

26

Un enfant de 10 ans, Sofiane Guenoun, disparu depuis le 3 mars dernier, dans la localité d’Iherkane, dans la daira de Tazmalt, à 80 km à l’ouest de Bejaia, a été retrouvé sain et sauf ce mardi par des bénévoles partis a sa recherche, a-t-on appris auprès de la cellule de crise installée à cet effet au sein de la municipalité de Tazmalt.

L’enfant a été trouvé au fond d’un ravin, appelé Assih Nahlou, non loin de son lieu de résidence, ne portant ni trace d’agression ou de violence, a-t-on précisé, indiquant que c’est un jeune parmi une centaine de bénévoles de son village qui l’a repéré en milieu de matinée et qui a donné l’alerte pour le remonter en surface.

« Je l’ai tout de suite aperçu en arrivant au fond du ravin. Mais j’ai hésité à l’approcher pensant au pire. Mais rapidement, j’ai remarqué qu’il bougeait les yeux et j’ai alors avancé et lui ai pris la main », a expliqué au téléphone Marzouk, l’auteur de l’heureuse trouvaille, devenu malgré lui, le héros de tous ses amis, partis très tôt dans la matinée pour poursuivre un ratissage des maquis, champs et buissons de la région.

Une solidarité sans commune mesure a été observée dans toute la région de Tazmalt, mais aussi dans les wilayas frontalières limitrophes, notamment Bouira et Bordj-Bou-arredj où des groupes de personnes, notamment des jeunes, sont sortis tous les jours, en compagnie des services de sécurité,  pour retrouver l’enfant.

« Nous avons pensé au pire », dira Kamel, un autre bénévole, qui se dit encore échaudé par le meurtre récent d’une fillette de huit ans, récemment dans la région d’Ait-Daoud à Sidi-Aich, dont l’émotion est encore vive dans toutes les chaumières.

Les raisons de la disparition de Sofiane ni comment il s’est retrouvé au fond d’un ravin n’ont pas encore étaient élucidés. La gendarmerie à pris en main le dossier et une enquête est en oeuvre pour mettre au clair les tenants et les aboutissants de cette disparition que d’aucuns jugent trouble.