L'info c'est ici

Vaccination ou l’art de cultiver la dérision

9

Il y’a comme une obsession gouvernementale à vouloir justifier par la peur à tout le monde, pour faire  » avancer  » la Campagne vaccinale anti-grippe.

Certes la grippe humaine est d’origine virale, la souche de l’an passé peut ne pas être la même que celle de cette année car le Génie Viral, fait que le virus se modifie à sa guise et sans avertir par des mutations dont il a seul le secret, malgré toutes les avancées scientifiques il est toujours en avance d’une guerre sur la communauté des experts en la matière.  Son efficacité est dans le meilleur des cas inférieur à 50 pour 100.
Ses bénéfices peuvent êtres significatifs pour des individus tels que catalogués par l’organisation mondiale de la santé (OMS) notamment pour ce qui est des  personnes âgées, grabataire, femmes enceintes, obèses morbides, jeunes enfants.. Cependant l’alimentation, l’hygiène individuelle et collective, les gestes préventifs, sont la meilleure arme pour un individu sain, car l’acte vaccinal n’est pas anodin, il s’agit en fait de rendre malade un individu non infecté par la grippe…Malade et ce n’est pas toujours sans complications.
Qu’en est-il chez nous ??

Depuis des années nous importons des vaccins suite aux recommandations d’un « Comité d’experts »…sic.

Pratiquement le même nombre de doses ??  Et bien sûr susceptible d’être revu à la hausse selon la situation. Ce comité d’experts peut-il dire selon quelle logique il arrive à ces conclusions ? peut-on connaître le nombre de vaccins réellement administré au public , dans les établissements étatiques,  au niveau privé voire même au niveau  « domestique »  ou même au niveau de certaines officines, et fournir également le taux d’utilisation, le nombre de doses non utilisées, donc jeter, en cette période d’austérité financière où un sou et un sou ?

Ce « Comité d’experts » peut-on lui demander le nombres de soignants, d’aides soignants, de personnels en contact ( protection civile, services de sécurité, acteurs du tourisme du commerce etc..) réellement vacciner?
Décidément sous nos latitudes en 2018 non seulement nous ignorons le nombre exact de Citoyens nécessiteux, mais on est également incapable de faire une simple opération arithmétique. Combien d’Algériens se font vacciné contre la grippe saisonnière ? La terre tremble mais rien ne bouge… !

Docteur Amar Amokrane, ancien directeur de la santé de la santé et de la population (DSP)