Suspension provisoire de l’importation de 45 familles de produits

Date:

Le gouvernement a décidé de suspendre provisoirement l’importation de 45 familles de prduits.

En effet, en application d’une disposition introduite dans le texte de loi  de finances 2018, il est prévu de fixer, par un décret exécutif, une liste  de marchandises dont l’importation sera suspendue provisoirement, selon le cas, sur le court ou moyen terme, a annoncé ce mardi, Mohamed Benmeradi, le ministre du commerce. Ce dernier soulignera que  la mise en place de cette mesure est prévue au titre des objectifs de rétablissement de la balance des paiements, qui peut être maintenue jusqu’au rééquilibrage de cette balance des paiements dont le solde global, rappelle-t-on, a affiché un déficit de 11,06 milliards de dollars au 1er semestre 2017 contre un déficit de 14,61 milliards de  dollars au même semestre de 2016.

Cette mesure concernera une liste de 45 familles de produits finis, constituée essentiellement de biens et de marchandises qui ne sont pas de large consommation ou de produits pour lesquels les besoins du marché national sont couverts par la production nationale.

De surcroît, et après accord du gouvernement, le secteur du commerce envisage de mettre en place, pour l’année 2018, un seul contingent quantitatif concernant les véhicules automobiles (transport de marchandises, transport de personnes et véhicules de tourisme) à l’exclusion des collections CKD/SKD destinés au montage et de certains véhicules et engins spéciaux, a poursuivi M. Benmeradi.

Mais ce contingent ne sera ouvert qu’en cas de nécessité, a-t-il précisé lors d’un point de presse tenu en marge d’une  réunion des cadres du secteur du commerce.

Concernant les contingents tarifaires fixés dans le cadre de l’Accord d’association avec l’Union européenne et portant sur certains produits agricoles et agro-almentaires, ils seront normalement ouverts au cours de l’exercice 2018.

Enfin le ministre du commerce a fait savoir qu’ Un nouveau dispositif d’encadrement des  importations est prévu à partir de l’année prochaine en application de la  loi de Finances 2018.

Il s’agit, d’après Benmeradi, tout d’abord, de l’élargissement de la liste des marchandises  soumises à la Taxe intérieure de consommation (TIC), au taux de 30%, pour 10 familles de produits finis ainsi que le relèvement des droits de  douanes, pouvant atteindre 60%, pour 32 familles de produits finis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Algérie : Des opérateurs polonais intéressés par l’investissement dans l’Agriculture et les Energies renouvelables

Plusieurs investisseurs polonais ont affiché, dimanche à Alger, leur...

Moutons importés de Roumanie : l’Alviar apporte des précisions

L’Algérienne des viandes rouges (Alviar), a affirmé, dimanche, dans...

World Boxing Cup – Tournoi du Colorado : l’Algérienne Imane Khelif en Or

La boxeuse algérienne Imane Khelif a décroché la médaille...

Numérisation : Signature d’un accord avec Huawei Consortium pour la réalisation d’un Data Center

Le Haut-Commissariat à la Numérisation et Huawei Consortium ont...