Festival de théâtre comique : La pièce « Ras -El-Aam » remporte la « Grappe d’Or »

Date:

La pièce de théâtre « Ras El-Aam » de la troupe du théâtre régional de Batna a remporté la « Grappe d’Or » du Festival national de théâtre comique, au terme de quatre jours de compétition entre sept troupes théâtrales sélectionnées pour cette 14 éme édition, dédiée à la mémoire du dramaturge et comédien Mohamed Farah.

« Ras El Aam » est l’histoire de deux courants d’idées qui s’affrontent au sein d’une même famille, l’un conservateur, l’autre moderniste et qui, faute de compromis et surtout le manque de franchise et de communication, a failli faire voler en éclats cette paisible famille.

La pièce s’est vue également décerner le prix de la meilleure mise en scène qui est revenu à Ali Djebara, et le prix de la meilleure interprétation féminine qui a été attribuée à la comédienne Amel Kerfa.

Le prix de la meilleure interprétation masculine a été attribuée conjointement à Redouane Boukachabia pour son rôle dans la pièce « El-Djebana » et Amine Zourgane dans la pièce « El-Hafila ».

« El-Djebana » (le cimetière) symbolise le sacrifice des martyrs et la sacralité de la mémoire des hommes qui ont donné leur vie pour la liberté du pays. La pièce est un appel à préserver cet acquis et le protéger contre tout velléité de le détourner à des fins partisanes ou personnelles.

Ecrite et mise en scène par Karim Attef, « El-Djebana » a été interprétée par les comédiens de l’association « Moubdioun Bila Houdoude » d’Annaba.

La pièce de théatre « El-Hafila » de l’association « Carlo » de Sétif est une invitation à partager des moments de vie de cinq voyageurs issus d’horizons sociaux divers et attendent de prendre un bus qui doit les emmener chacun vers sa destination.

C’est durant ce cours voyage que chaque individu va apprendre davantage sur la vie de l’autre, que des amitiés se font et des oppositions naissent sur les sujets abordés par les cinq protagonistes de cette histoire, écrite par Mourad Benchikh et mise en scène par Nabil Benseka.

Le prix de la meilleure scénographie a été décerné à Kenza Mechouche pour la pièce « Leila el-Beidha », écrite par Mohamed Amine Kadi et mise en scène par Mekhlouf Loucheni.

Ce spectacle raconte l’histoire d’un personnage marginal vivant dans une décharge publique d’une ville, qui sauve du suicide un jeune en situation de dépit amoureux grâce au pouvoir des mots et de l’humour.

Marouane Mansouri a décroché, pour sa part, le prix du meilleur texte pour la pièce  » El-Bahara » (Les marins), jouée par les comédiens de l’association « Ittifak El-Kouloub » de M’sila, et raconte les querelles nées entre les passagers d’un bateau après le décès du capitaine ou chacun prétend être capable de commander le navire et le mener à bon port.

Le prix du jury du festival national de théâtre comique est revenu au comédien El-Houari Louz pour son rôle dans la pièce « El-Wassite » du théâtre « Ibn-Sina » d’Oran.

« El-Wassite » (L’intermédiaire), pièce adaptée et mise en scène par Missoum Medjahri raconte des habitants d’un village qui font appel au service d’un intermédiaire pour obtenir justice après qu’un éléphant d’un notable ait provoqué le décès accidentel d’un enfant.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

La fête du bijou d’Ath Yenni rend hommage au fabricant de galons de l’ALN

La 18e édition de la Fête du bijou d'Ath...

Festival de la poterie de Maâtkas : un art et un métier ancestral à préserver

La 11e édition du festival culturel local de la...

Le 6e Festival national du costume traditionnel algérien en juillet à Alger

La 6e édition du Festival culturel national du costume...