Amar Bendjama : Le principe de tolérance, mis à rude épreuve par les colonisateurs

Date:

Le représentant permanent de l’Algérie à l’ONU, l’Ambassadeur Amar Bendjama a indiqué, vendredi, lors d’une intervention poignante au Conseil de sécurité, que le concept de tolérance est mis à rude épreuve dans le contexte géopolitique actuel.

Ce concept ne pourrait se matérialiser alors que le monde est témoin d’une agression israélienne barbare contre les civils palestiniens, n’épargnant ni femmes ni enfants, a-t-il souligné.

Etayant ses propos, Bendjama a affirmé que la tolérance serait synonyme de garantir aux peuples sous occupation en Palestine, au Sahara occidental et ailleurs, le droit inaliénable à l’autodétermination, sans sélectivité ou imposition du fait accompli.

Lançant un appel solennel pour la promotion des principes de tolérance dans les relations internationales, l’Ambassadeur Bendjama a déclaré que les adeptes des esprits colonisateurs, et ceux qui déchirent la charte des Nations Unies (faisant allusion à l’acte du représentant de l’entité sioniste à New York), mettent le principe de la tolérance en danger.

Il a conclu en plaidant la mise en œuvre de la résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies portant sur le vivre ensemble en paix, adoptée en 2017 à l’initiative de l’Algérie.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Présidentielle au Rwanda : Paul Kagame remporte 99,18% des voix

Le président rwandais sortant Paul Kagame a été réélu...

Agressions sionistes contre Ghaza : le bilan s’alourdit à 39.090 martyrs et 90.147 blessés

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...

Ghaza : le bilan s’alourdit à 39.006 martyrs et 89.818 blessés

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...