Tiaret : mise en service du projet d’alimentation en eau potable à partir du bassin Chott Chergui

Date:

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, a supervisé, vendredi soir, la mise en service du projet d’alimentation de la ville de Tiaret en eau potable à partir du bassin Chott Chergui, qui fournit 10.000 mètres cubes par jour.

Lors de sa supervision de l’opération de mise en service du projet, M. Derbal a souligné que « la situation d’approvisionnement en eau des habitants de la ville de Tiaret s’améliorera considérablement, à partir de demain, sachant que ce projet fournira 10.000 mètres cubes par jour, portant la quantité totale à 34.000 mètres cubes/jour, grâce aux mesures prises sur le terrain, notamment la mise en service de nouveaux puits, en plus de la mobilisation d’autres quantités de puits agricoles et industriels, grâce à des dons de solidarité ».

Pour rappel, le projet d’alimentation de la ville de Tiaret, à partir du bassin Chott Chergui prévoit la mise en place de conduites de refoulement sur une distance de 42 km, à partir de la zone d’Aïn Derham, dans la commune de Frenda, pour fournir 10.000 mètres cubes, sachant que les travaux ont commencé au début du mois de mai dernier et ont connu une accélération, ces derniers jours, après l’attribution des travaux de réalisation de 08 km à « Cosider Canaux », qui ont été réceptionnés, aujourd’hui vendredi.

M.Derbal a, d’autre part, annoncé que « le 23 de ce mois débuteront les travaux du projet d’approvisionnement en eau potable de 11 communes de la wilaya de Tiaret et la wilaya déléguée de Kasr Chellala, à partir du bassin de Djermaya, dans la commune de Zemala Emir Abdelkader, où les travaux ont été confiés à de grandes entreprises publiques pour assurer son achèvement dans les plus brefs délais, permettant de fournir de l’eau quotidiennement aux citoyens ».

Il a souligné que « la réalisation de ce projet vital, qui comprend la construction des conduites de refoulement sur une distance de 120 km, deux stations de pompage et des réservoirs d’eau, est due à l’efficacité des grandes entreprises publiques de construction et à l’engagement de leurs travailleurs, ce qui était évident dans le projet Chott Chergui, en attendant la réception des études techniques liées à la l’approvisionnement de la wilaya à partir des stations de dessalement d’eau de mer pour leur mise en œuvre à l’avenir « .

Lors de sa quatrième visite dans la wilaya, depuis mars dernier, M. Derbal a supervisé la mise en service du projet Chott Chergui et a également inspecté les préparatifs pour recevoir les eaux de cette dérivation majeure au niveau de la station de pompage de Sidi Ouadah, dans la commune de Malakou.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Aïn Temouchent : remise en service de la station de dessalement d’eau de mer de Beni Saf

La station de dessalement d'eau de mer "Chatt El...

Ouverture d’une enquête sur l’incendie déclaré à la station de dessalement de Beni Saf

Le ministère de l'Energie et des Mines a annoncé,...

Bechar : maintenir la cadence des travaux de réalisation du projet de transfert des eaux

Le ministre de l’Hydraulique Taha Derbal a mis l’accent...

Guelma : Cherfa pose la 1ère pierre d’un silo à céréales d’une capacité d’un million de quintaux

Le ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Youcef...