Certification de l’élimination du paludisme en Algérie : appel à la préservation de cet acquis

Date:

L’obtention de l’Algérie de « la certification de l’élimination du paludisme » par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), impose, toutefois « la vigilance pour préserver cet acquis », compte tenu de « l’existence des facteurs de risque favorisant la réintroduction de cette maladie », a indiqué mercredi, le ministère de la Santé dans un communiqué.

A l’occasion de la célébration par l’Algérie de la Journée nationale de lutte contre le paludisme, sous le slogan « l’Algérie est certifiée libre de paludisme : préservons cet acquis », le ministère de la Santé a rappelé que l’Algérie a, depuis plus de quatre ans et demi, obtenu la certification, soulignant toutefois que cet « acquis impose la vigilance compte tenu de l’existence des facteurs de risque climatiques et environnementaux favorisant sa réintroduction ».

Cette certification, note le ministère, est le fruit de « l’engagement des autorités et des efforts des professionnels de la santé et leur implication dans la lutte contre la propagation du paludisme, ainsi que l’appui technique permanent de l’OMS ».

Le ministère de la Santé a, cette année, choisi de reporter la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme (initialement prévue le 25 avril) pour le 22 mai, pour marquer la date anniversaire de l’obtention de cette certification par l’Algérie. Depuis, excepté les cas d’importation, « aucun cas de paludisme autochtone n’a été enregistré », précise le ministère.

Dans ce cadre, le ministère a rappelé que « la transmission locale a été éliminée grâce à la pérennisation des activités de surveillance épidémiologique avec la détection précoce des cas, du diagnostic et de la prise en charge et l’investigation autour des cas, avec la lutte intégrée contre les vecteurs dans les zones à risque de réapparition du paludisme ».

La célébration de cette Journée, constitue une opportunité pour rappeler l’importance de « la détection et de la prise en charge rapide des cas de paludisme, de s’engager davantage pour prévenir la réintroduction et la reprise de la transmission locale par une riposte immédiate et efficace, de sensibiliser aux mesures de prévention et promouvoir la coordination intersectorielle particulièrement dans la lutte anti vectorielle », souligne le communiqué.

Pour cette année, les activités marquant la Journée auront lieu dans la wilaya de Tamanrasset, qui de par l’étendue de sa superficie et sa position géographique, « enregistre plus de 90 % du total des cas notifiés et confirmés par le laboratoire national de référence du paludisme (LNR), des cas importés et pris en charge sans qu’il y ait reprise de la transmission locale », note le ministère.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Aïd El Adha : la Seaal augmente sa production quotidienne d’eau

La Société des eaux et de l'assainissement d'Alger SEAAL...

Krikou et Dahleb partagent la joie de l’Aïd avec les personnes âgées et les enfants handicapés

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille,...

Le CRA célèbre la fête de Aid El-Adha avec les enfants ghazaouis

Les enfants ghazaouis évacués pour des soins vers l'Algérie,...

Les Algériens célèbrent l’Aïd El-Adha dans une ambiance de fraternité et de piété

Les Algériens célèbrent, dimanche, à l'instar des autres peuples...