L’Algérie lance avec 15 autres pays une Déclaration d’engagements communs de l’UNRWA

Date:

L’Algérie a lancé, mercredi, avec quinze autres pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique latine, une Déclaration d’engagements communs de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), en vue d’insuffler un nouvel élan au financement de l’agence onusienne.

Cette Déclaration d’engagements communs vise à réaffirmer le rôle central et crucial de l’UNRWA face aux tentatives injustes et systématiques des autorités d’occupation visant à saper ses efforts alors que la population de la bande de Ghaza a plus que jamais besoin des aides humanitaires.

Cette Déclaration, à laquelle se sont joints, outre l’Algérie, la Jordanie, le Koweït, la Slovénie, la Belgique, le Brésil, le Guyana, l’Indonésie, l’Irlande, le Luxembourg, la Norvège, le Portugal, le Qatar, l’Afrique du Sud, l’Espagne et l’Etat de Palestine, reconnaît le rôle essentiel et indispensable qu’a joué l’Agence au cours de ses 75 ans d’existence et d’action en faveur des réfugiés palestiniens, ainsi que sa contribution à la stabilité régionale.

Le document insiste sur le soutien à l’UNRWA afin qu’elle puisse s’acquitter efficacement de son mandat dans tous ses domaines d’intervention.

La Déclaration d’engagements, qui demeure ouverte à d’autres pays, souligne que l’UNRWA constitue le pilier de la réponse humanitaire à Ghaza, aucune autre organisation ne pouvant la remplacer avec la même efficacité.

Le document exprime en outre sa profonde gratitude au Secrétaire général des Nations Unies et au Commissaire général de l’UNRWA pour leur dévouement au service du mandat et de la mission de l’Agence, conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies et aux principes humanitaires, y compris le principe de neutralité.

Cette initiative valorise hautement le travail du personnel de l’UNRWA dans tous les segments de son activité et confirme son rôle en tant que pilier de la stabilité régionale et planche de salut humanitaire pour des millions de réfugiés palestiniens, dont des enfants et des femmes, reconnaissant, à cet égard, les graves risques humanitaires, politiques et sécuritaires pouvant résulter de toute interruption ou suspension de son travail vital.

Le document met enfin en lumière les préoccupations relatives à la situation financière extrêmement critique de l’Agence et reconnaît les efforts déployés par les donateurs et les pays d’accueil pour répondre à la crise financière qu’elle traverse, ainsi que l’importance de fournir un soutien financier suffisant et durable à l’UNRWA.

Cette Déclaration se veut une réponse claire du monde entier aux politiques de génocide menées par les autorités d’occupation sionistes, y compris le Premier ministre et le ministre de la Défense de l’entité sioniste, contre lesquels la Cour pénale internationale (CPI) a requis des mandats d’arrêt, lesquelles autorités d’occupation ont tué, affamé et assiégé les Palestiniens de la bande de Ghaza, mais aussi orchestré une campagne de diffamation contre la seule agence en mesure de fournir une aide humanitaire à la bande de Ghaza, dans le but de priver l’Agence des aides financières lui permettant de secourir la population dans l’enclave palestinienne.

Il est clair que l’objectif principal des attaques successives de l’occupant contre l’UNRWA est de liquider la question des réfugiés et du droit au retour, qui hante les autorités d’occupation.

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avait auparavant annoncé l’octroi d’une aide financière de 15 millions USD à titre de contribution de l’Algérie pour financer l’UNRWA dans cette conjoncture difficile afin de lui permettre de remplir son rôle et de répondre aux appels à l’aide de la population de la bande de Ghaza.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Agressions sionistes contre Ghaza : 37.337 martyrs

L'agression génocidaire sioniste contre la bande de Ghaza a...

Guterres exprime sa solidarité avec les musulmans qui ne pourront pas célébrer l’Aïd El Adha avec leurs proches

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a...

Plus de 9.300 Palestiniens détenus dans les prisons de l’occupant sioniste

L'occupant sioniste continue de détenir plus de 9.300 Palestiniens...

Amar Bendjama : Le principe de tolérance, mis à rude épreuve par les colonisateurs

Le représentant permanent de l’Algérie à l’ONU, l’Ambassadeur Amar...