Les Algériens célèbrent l’Aïd El-Fitr dans une ambiance de solidarité et d’entraide

Date:

Les Algériens célèbrent aujourd’hui à l’instar des autres peuples de la nation musulmane, l’Aïd El-Fitr dans une atmosphère spirituelle particulière caractérisée, comme à l’accoutumée, par une ambiance d’entraide traditionnelle qui confère à cette occasion sacrée une dimension spéciale au sein de la société algérienne.

Dès les premières heures de l’aube, les fidèles ont commencé à affluer vers les mosquées à travers tout le pays pour accueillir le lever du soleil de ce jour béni, par des invocations et des louanges exaltant Allah, conformément à la Sunna du Prophète Mohammed (QSSSL).

A cette occasion, les imams ont appelé, dans leurs prêches, à « s’imprégner des valeurs de solidarité et de pardon en rendant visite aux proches et liens de parenté qui occupent une place importante dans notre religion », appelant à promouvoir les valeurs de tolérance et à répandre la joie en ce jour béni qui vient après un mois de jeûne, de prières et de différents actes de foi.

Les imams ont également prié pour nos frères palestiniens qui vivent dans des conditions très pénibles à cause de l’agression sioniste contre la bande de Ghaza et l’ensemble des territoires occupés, soulignant que la nation musulmane doit soutenir ce peuple désarmé qui fait face à un génocide.

Après la prière de l’Aïd, commence l’échange de vœux et les visites des proches. Les fidèles se rendent aussi dans les cimetières pour se recueillir sur les tombes de leurs morts.

Par ailleurs, la femme algérienne veille à perpétuer les traditions pratiquées à cette occasion à l’instar du henné pour les enfants et la préparation de gâteaux pour les offrir lors des visites familiales et aux proches.

Bien que les gâteaux modernes sont en vogue en ce moment, la plupart des familles algérienne sont , cependant, encore attachées aux gâteaux traditionnels, un patrimoine reflétant la profondeur de notre société comme « Baklawa, Makrout, Tcharek, Ghribia et Mchewek ».

Comblés de joie et vêtis de vêtements neufs, les enfants profitent de cette occasion eux aussi en accompagnant leurs ainés pour rendre visite aux proches, s’inspirant ainsi des valeurs de tolérance et de partage.

La joie de l’Aïd ne pouvant s’accomplir qu’en la partageant avec les autres, les acteurs de la société civile ont organisé, les derniers jours du mois sacré, des visites aux malades dans les différents hôpitaux et les pensionnaires des centres pour personnes âgées, qui seront renforcées pendant l’Aïd.

A cette occasion, les différents secteurs et instances ont pris des mesures spéciales pour célébrer la fête de l’Aïd dans les meilleures conditions à l’instar de la Sûreté nationale, des transports publics et de la poste.

Dans ce cadre, le commandement de la Gendarmerie nationale et la Direction générale de la Sûreté nationale ont mis en place un dispositif sécuritaire visant à garantir la sécurité du citoyen et de ses biens et à préserver la quiétude et la sérénité les jours de l’Aïd.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Oran : une délégation du groupe hospitalier italien en visite à la clinique de Misserghine

La clinique spécialisée en chirurgie orthopédique et en rééducation...

Belmehdi supervise l’installation de la commission de suivi du hadj 2024

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef...

Diagnostic précoce du cancer : mise en place de plus de 20 sous-commissions

Le président de la Commission nationale de prévention et...

Parution du premier numéro de la revue « El Djamarik »

La Direction générale des douanes (DGD) a publié le...