Introduction du CPA à la Bourse d’Alger, « un pas historique » dans le processus de la réforme bancaire et financière

Date:

La banque du Crédit Populaire d’Algérie (CPA) a été officiellement introduite au tarif officiel de la Bourse d’Alger, et la négociation publique des actions de cette institution financière publique a commencé entre les investisseurs, devenant ainsi la première banque à rejoindre la bourse, un « pas historique » dans le processus de réforme bancaire et financière en Algérie, en concrétisation des orientations du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

L’opération s’est déroulée sous la supervision du ministre des Finances, Laaziz Faid, en présence du gouverneur de la Banque d’Algérie, Salah Eddine Taleb, des directeurs généraux de la Bourse d’Alger, Yazid Ben Mohoub, et du CPA, Ali Kadri, du président de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de la Bourse (COSOB), Youcef Bouzenada, et des cadres du secteur financier.

A cette occasion, M. Faid a affirmé que cette introduction était un « événement important et historique », s’inscrivant dans le cadre de la mise en oeuvre « des décisions du Président de la République relatives à la réforme bancaire ».

« Ainsi, nous avons accompli, dans les délais fixés, tous les travaux couvrant les différents aspects procéduraux, juridiques et opérationnels qui ont permis le lancement de la négociation publique des actions du CPA entre les investisseurs », a-t-il ajouté, selon l’APS.

Il a souligné que cette opération vise à « améliorer l’efficacité de la gestion de la banque, renforcer sa gouvernance et contribuer à instaurer un climat de confiance entre les investisseurs sur le marché en inscrivant une banque jouissant d’une bonne santé financière, renforcer la bourse et relancer son activité dans le souci d’accroître sa contribution à la mobilisation de l’épargne et au financement de l’économie ».

Le ministre a qualifié les résultats obtenus grâce à cette opération « sont très satisfaisants et encourageants pour le marché », rappelant que le montant mobilisé a dépassé 112 milliards de dinars, soit « 222% de l’objectif fixé pour la première phase et 81% de l’objectif global de l’opération, qui consiste à céder 30% du capital du CPA ».

Il a ajouté que le montant souscrit représente un « record absolu des fonds levés depuis la création de la Bourse des valeurs mobilières ».

L’introduction de cette banque publique en bourse constitue une « étape charnière dans le développement du marché financier algérien », a-t-il estimé, ajoutant qu’à travers cette initiative, le CPA « ouvre ses portes à une participation accrue de la part des citoyens algériens, ce qui contribue à élargir la base d’investisseurs sur le marché et à offrir de nouvelles opportunités d’investissement. En outre, cela renforce la liquidité, ce qui a un impact positif sur le volume des transactions ».

Introduction de la BDL en bourse au cours de l’année 2024

Le ministre a également souligné que cette initiative « est d’une importance capitale et confirme l’engagement du gouvernement à soutenir et à développer le secteur financier, une démarche qui s’inscrit en droite ligne avec les 54 engagements du président de la République visant à renforcer l’économie nationale ».

Il a affirmé que cette opération encouragera davantage d’entreprises à introduire leurs actions en bourse, précisant que « l’année en cours connaîtra l’introduction en bourse de la Banque de développement local ».

Ces étapes contribueront également, ajoute le ministre, à présenter des alternatives au financement de l’économie nationale, à sa diversification et à la création de nouvelles opportunités de travail.

Il a invité en outre le COSOB à fournir davantage d’efforts dans l’accompagnement de l’essort de l’économie nationale à travers « la révision et l’actualisation des cadres réglementaires ».

Le ministre a par ailleurs invité la société de gestion de la bourse des valeurs, en sa qualité de responsable de l’organisation des opérations de cotation et de négociation en bourse, ainsi que les intermédiaires dans les opérations de bourse et l’ensemble des acteurs de la scène financières, à s’unir autour d’un projet de développement du marché financier, et à participer à la consolidation de cette dynamique à travers l’appui des mécanismes de marchés offerts, et à œuvrer à renforcer l’attractivité du marché pour les opérateurs économiques.

M.Faid a également signé un ordre d’achat d’actions au marché secondaire.

De son coté M. Kadri a considéré l’événement comme  » historique et encourageant pour les autres entreprises pour allier la bourse d’Alger ».

M.Ben Mouhoub a assuré quant à lui que  » cette journée était historique pour le marché des liquidités à la bourse d’Alger, d’autant plus qu’elle a été marquée par la cotation effective de la banque du Crédit Populaire d’Algérie », ajoutant que cette cotation intervient dans le cadre de la mise oeuvre de l’instruction du président de la République concernant la cotation en bourse de deux banques aux niveau de la bourse d’Alger.

M.Bouznada a pour sa part relevé que les résultats comptabilisés de cette opération reflètent la confiance des investisseurs dans le marché financier et le secteur banquier.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Le secteur agricole contribue au PIB à hauteur de 18%

Le secteur de l'agriculture contribue au Produit intérieur brut...

Voies ferrées : lancement prochain d’un programme pour le raccordement de 16 silos de stockage de céréales

L’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation...

Arkab en visite de travail en République du Congo

Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab...