7e Sommet du GECF à Alger : réunion jeudi du groupe de travail de haut niveau

Date:

Le groupe de travail ad-hoc de haut niveau, dédié aux préparatifs du 7ème Sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), se réunira demain jeudi au Centre International des Conférences (CIC) « Abdelatif Rahal », pour préparer le projet de la « Déclaration d’Alger » qui sera soumis vendredi à l’examen de la réunion ministérielle extraordinaire, pour être adopté samedi par le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum.

Lors de la réunion ministérielle extraordinaire du GECF, les ministres de l’Energie discuteront de la version finale de la Déclaration d’Alger et des résolutions qui y sont liées, pour être approuvées par les chefs d’Etat et de gouvernement du Forum lors du sommet qui sera présidé par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.    

Après réunion des experts jeudi dans la matinée, une cérémonie d’inauguration du siège de l’Institut de recherche sur le gaz du GECF, situé à la « Tour-B » du ministère de l’Energie et des Mines à Alger, aura lieu dans l’après-midi.

Cet institut servira de centre d’innovation et de recherche dédié à l’amélioration des technologies liées au gaz.

Egalement dans l’après-midi, au niveau du CIC, la publication phare du Forum, le « Global Gas Outlook », dans sa 8ème édition, sera présentée, en présence de professionnels de l’industrie gazière, d’académiciens et de représentants des médias nationaux et étrangers.

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé que le Sommet d’Alger sera le « Sommet des grands défis », et se penchera sur les dossiers de la coopération commune entre les principaux pays producteurs en vue de garantir la stabilité des marchés mondiaux du gaz et relever les défis relatifs à la demande sur cette ressource énergétique propre pour la prochaine période.

Il a indiqué, dans des déclarations de presse, que « la coopération commune entre les pays producteurs sera parmi les principaux dossiers inscrits à l’ordre du jour du sommet », précisant que « les discussions porteront sur l’examen des mécanismes de cette coopération afin de garantir la sécurité énergétique mondiale tout en soulignant l’importance de sécuriser l’offre et la demande et de servir l’intérêt commun à travers des contrats commerciaux à long terme, en sus de renforcer l’effort commun en matière d’investissement et de financement des projets à l’avenir ».

Le GECF compte 12 membres permanents (Algérie, Bolivie, Egypte, Guinée Equatoriale, Iran, Libye, Nigeria, Qatar, Russie, Trinité-et-Tobago, Emirats arabes unis, Venezuela) et 7 membres observateurs (Angola, Azerbaïdjan, Irak, Malaisie, Mauritanie, Mozambique, Pérou).

Le Forum est une organisation intergouvernementale représentant les principaux pays exportateurs de gaz au monde, soit 70% des réserves mondiales prouvées de gaz, plus de 40% de la production commercialisée, 47% des exportations par gazoduc et plus de la moitié des exportations de GNL dans le monde.

Il œuvre à façonner l’avenir énergétique en tant que défenseur mondial du gaz naturel et plateforme de coopération et de dialogue, en vue de soutenir les droits souverains des pays membres sur leurs ressources en gaz naturel et contribuer au développement durable et à la sécurité énergétique mondiale.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Le secteur agricole contribue au PIB à hauteur de 18%

Le secteur de l'agriculture contribue au Produit intérieur brut...

Voies ferrées : lancement prochain d’un programme pour le raccordement de 16 silos de stockage de céréales

L’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation...

Arkab en visite de travail en République du Congo

Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab...