Chanegriha reçu à Kigali par le ministre rwandais de la Défense

Date:

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP) a été reçu, mardi à Kigali, dans le cadre de sa visite officielle à la République du Rwanda, par le ministre rwandais de la Défense, M. Juvenal Marizamunda, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« Dans la continuité de sa visite officielle à la République du Rwanda, sur invitation de son homologue rwandais le Général d’Armée Moubarakh Muganga, Monsieur le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’ANP, a été reçu aujourd’hui 20 février 2024, au siège du ministère rwandais de la Défense, par le ministre de la Défense Juvenal Marizamunda, pour s’entretenir ensuite avec son homologue Chef d’Etat-Major des Forces rwandaises le Général d’Armée Moubarakh Muganga », précise le communiqué.

Le Général d’Armée, Saïd Chanegriha a été accueilli à l’entrée du quartier général du ministère de la Défense à la capitale Kigali, par « le Chef d’Etat-Major de la Défense rwandaise, le Général d’Armée Moubarakh Muganga, où il a passé en revue une formation de la Garde nationale qui lui a présenté les honneurs militaires avant d’être reçu par le ministre de la Défense rwandais Juvenal Marizamunda, avec lequel il s’est entretenu au sujet de l’évaluation de l’état de la coopération militaire entre les armées des deux pays, pour échanger ensuite des présents symboliques ».

Le Chef d’Etat-Major de l’ANP a eu, par la suite, une rencontre bilatéral avec son homologue le Général d’Armée Moubarakh Muganga, avant d’élargir la réunion aux délégations des deux pays, où « les deux parties ont présidé les entretiens sur la coopération militaire entre les deux pays et les perspectives de sa promotion conformément aux aspirations des dirigeants des deux pays et leur volonté commune d’étendre la coordination aux domaines d’intérêt commun », ajoute le communiqué.

A cette occasion, « Monsieur le Général d’Armée a prononcé une allocution à travers laquelle il a réitéré à ses hôtes sa considération et sa reconnaissance pour l’hospitalité et l’accueil qui lui ont été réservés et à la délégation qui l’accompagne, avant d’affirmer que cette visite témoigne clairement des ambitions des hautes autorités des deux pays à insuffler une nouvelle dynamique au mécanisme de coopération militaire entre les armées des deux pays, dans la perspective de relever les défis sécuritaires qui prévalent dans le continent africain ».

« Notre visite aujourd’hui, qui fait suite à la visite de votre prédécesseur en Algérie en 2022, le Général d’Armée Jean Bosco Kazura, témoigne clairement des ambitions des hautes autorités des deux pays à insuffler une nouvelle dynamique au mécanisme de la coopération militaire entre les armées des deux pays et constitue une opportunité, que nous saisirons, pour l’échange des points de vue sur les questions d’intérêt commun », a-t-il affirmé.

Elle constitue également, a-t-il poursuivi, « une étape importante sur la voie de la concertation entre nos institutions, que nous parcourrons ensemble pour le développement des relations bilatérales et la consolidation de la coopération militaire, afin de la hisser au niveau des aspirations des dirigeants de nos pays respectifs, dans la perspective de relever les défis sécuritaires qui prévalent dans le continent africain avec l’efficacité et l’efficience requises ».

Pour sa part, le Général d’Armée Moubarakh Muganga a salué « la volonté sincère » qu’il a constatée chez la partie algérienne pour le renforcement des relations militaires bilatérales, s’inscrivant « en droite ligne avec les aspirations des deux pays amis à établir des liens de coopération bénéfiques et fructueux pour les deux pays ».

« Les Forces de Défense rwandaises confirment que l’Armée nationale populaire algérienne est, en effet, l’une des Forces militaires les plus respectées et les plus performantes au niveau de notre continent et bien au-delà. A travers la coopération croissante dans le domaine de la défense, les Forces de Défense rwandaises aspirent à bénéficier des aptitudes de l’Armée nationale populaire et à apprendre de son expérience et son expertise », a soutenu le Général d’Armée Moubarakh Muganga.

A l’issue de cette rencontre, les deux parties ont échangé des présents symboliques, avant que le Général d’Armée, Chef d’Etat-Major de l’ANP ne signe le livre d’Or du siège des Forces de Défense rwandaises, poursuit la même source.

Dans la matinée du même jour, le Général d’Armée, Saïd Chanegriha, s’était rendu au Mémorial du Génocide, où il été accueilli par le Général Patrick Karuretwa, directeur de la Coopération internationale des Forces rwandaises de Défense.

A l’occasion, le Général d’Armée avait déposé une gerbe de fleurs devant ce mémorial, avant d’observer, avec la délégation l’accompagnant, une minute de silence à la mémoire des victimes de cette tragédie qu’a vécue le Rwanda en 1994.

A l’issue, le Général d’Armée Chanegriha a fait le tour des galeries relevant du Mémorial, où il avait reçu « d’amples explications sur l’histoire du Rwanda et sur l’importance de ce Mémorial, rendant hommage aux victimes du génocide, dans le renforcement des principes de la paix et des valeurs de la réconciliation auprès des générations montantes parmi les enfants du Rwanda et du Continent africain », souligne le communiqué.

Le Général d’Armée, et après avoir signé le Livre d’Or du Mémorial du Génocide, a souligné « l’importance de cette visite pour mieux connaitre l’illustre histoire du Rwanda ».

« A travers ses réponses à la presse Rwandaise, Monsieur le Général d’Armée a mis la lumière sur le rôle de l’Algérie dans les résistances contre tous types de colonisations et dans la lutte antiterroriste », note la même source.

Toujours à la capitale Rwandaise Kigali, le Chef d’Etat-Major de l’ANP s’est rendu, avec la délégation l’accompagnant, au Musée de la campagne contre le génocide.

« Au niveau de ce Musée, Monsieur le Général d’Armée et la délégation l’accompagnant ont visité les différents pavillons où d’amples explications sur cet établissement leur ont été données par les responsables, avant de suivre une présentation détaillée sur cette époque tragique de l’histoire du Rwanda », conclut le communiqué.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Karim Bibi Triki : 80% de la population algérienne a accès à internet

Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim...

Avant-première à Alger du documentaire « Ag Abkeda Soleil de N’Ajjer »

L'avant-première du film documentaire "Ag Abkeda, Soleil de N'Ajjer",...