Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 27.131 martyrs

Date:

Le bilan de l’agression génocidaire sioniste contre la bande de Ghaza s’est alourdi à 27.131 martyrs depuis le 7 octobre dernier, a indiqué vendredi le ministère palestinien de la Santé.

Durant les dernières 24 heures, 112 Palestiniens sont tombés en martyrs, selon ce nouveau bilan, qui fait également état de 66.287 personnes blessées depuis le 7 octobre, tandis que des milliers de personnes restent sous les décombres et sur les routes, où les forces d’occupation empêchent les ambulances de leur porter secours.

Depuis le 7 octobre, l’armée sioniste mène une agression sauvage contre l’enclave palestinienne qui a entraîné des destructions massives d’infrastructures en plus d’une catastrophe humanitaire sans précédent.

Plus de 8.000 personnes ont besoin d’une évacuation médicale

Plus de 8.000 Palestiniens dans la bande de Ghaza ont besoin d’une évacuation médicale et la grande majorité d’entre eux souffrent de blessures liées à l’agression sioniste en cours, a indiqué vendredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Richard Peeperkorn, représentant de l’OMS dans les territoires palestiniens occupés, a déclaré que « 6 000 de ces personnes qui ont besoin d’être transférées souffrent de blessures liées à l’agression, tandis que 2 000 ont d’autres problèmes de santé ».

Concernant les missions de l’OMS dans le nord de Ghaza, le représentant de l’agence onusienne a fait savoir qu’en janvier, 15 missions étaient prévues mais que seulement trois d’entre elles ont été facilitées. Peeperkorn a ajouté que quatre missions ont été entravées en raison de « routes impraticables », tandis qu’une a été reportée et huit ont été empêchées en raison de l’agression.

Concernant les missions dans le sud, a-t-il indiqué, et sur les 11 prévues, quatre ont été facilitées, deux reportées et deux entravées en raison de « l’ouverture tardive des points de contrôle et de retards excessifs », tandis que trois ont été refusées.

« Le manque de garanties de sécurité et de couloirs humanitaires à Ghaza rend de plus en plus difficile la conduite sûre et rapide des opérations humanitaires », a-t-il critiqué, avant d’avertir que « le manque d’accès durable aux hôpitaux pourrait démanteler le système de santé ».

L’UNRWA risque de cesser ses activités d’ici fin février

L’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a annoncé jeudi qu’elle risquait de devoir cesser ses activités « d’ici fin février », après que 13 pays, dont d’importants donateurs, ont annoncé suspendre leur financement.

« Si les financements restent suspendus, nous devrons très probablement cesser nos opérations d’ici fin février, non seulement (dans la bande de) Ghaza, mais aussi dans toute la région », a indiqué le chef de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, dans un communiqué.

La population à Ghaza « meurt de faim », avait dénoncé mercredi un haut responsable de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), au moment où d’importants pays donateurs ont annoncé la suspension de leur aide à l’UNRWA.

Le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres avait prévenu mercredi que l’UNRWA, demeurait la « colonne vertébrale » de l’aide humanitaire à Ghaza.

Aucune organisation ne peut « remplacer » l’UNRWA, qui aide la population de la bande de Ghaza, avait mis en garde mardi la coordinatrice humanitaire de l’ONU pour la Palestine, Sigrid Kaag.

Guterres insiste sur la solution à deux Etats

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé la communauté internationale « à ne pas reculer sur son engagement en faveur de la solution à deux Etats » au Proche-Orient.

Guterres a déclaré jeudi soir sur la plateforme « X » que « la solution à deux Etats (…) est la seule capable d’assurer la réalisation des droits inaliénables du peuple palestinien et de parvenir à un accord de paix juste et durable dans la région ».

Il a ajouté que « la communauté internationale ne doit pas reculer sur son engagement en faveur de cette solution ».

Le Conseil de sécurité, réuni le 24 janvier au sujet de la situation en Palestine occupée, avait réitéré son appui à la solution à deux Etats pour mettre fin au conflit au Proche-Orient.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 35.903 martyrs

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...

Ghaza : la CIJ ordonne à l’entité sioniste de stopper «immédiatement» son agression à Rafah

La Cour internationale de justice (CIJ) a ordonné vendredi...

Niger : sept soldats tués par des terroristes dans l’ouest du pays

Sept soldats nigériens ont été tués et deux personnes...

Agression sioniste contre Ghaza : Borrell appelle à accroitre le soutien apporté à l’UNRWA

Le haut représentant de l'Union européenne pour les affaires...