Espagne : démantèlement d’une organisation criminelle spécialisée dans le trafic de migrants et de drogue en provenance du Maroc

Date:

La Guardia Civil espagnole a mené une opération lors de laquelle une importante organisation criminelle spécialisée notamment dans le trafic de drogue et de migrants en provenance du Maroc a été démantelée, ont rapporté des médias locaux faisant état de la saisie de près de 2.300 kilos de haschisch et l’interception de 160 migrants clandestins.

« Les agents de l’équipe antidrogue de l’unité organique de la police judiciaire (UOPJ) du commandement d’Algeciras (Cadix, sud) ont mené à bien une opération ayant permis de démanteler une importante organisation criminelle qui se consacrait à l’introduction à grande échelle de cocaïne et de haschisch, à la culture et à la distribution de marijuana, ainsi qu’au trafic de migrants en provenance du Maroc, sous la direction du dénommé +Bubu+ », a précisé l’agence Europa Press.

« L’enquête, qui a duré neuf mois, a donné lieu à 23 perquisitions dans les provinces de Cadix, Malaga, Almeria, Pontevedra et la ville autonome de Melilla, ainsi qu’à l’arrestation de 30 personnes, dont Bubu, le chef  présumé de l’organisation », ajoute la même source, relevant que 2.296 kilos de haschisch, 508 kilos de cocaïne, 1.065 plants de marijuana et 166 migrants clandestins ont également été interceptés lors de cette opération ayant nécessité la participation de 250 agents dans toute l’Espagne.

En outre, 12 bateaux ont été saisis (dont six à grande vitesse), dix moteurs de bateau de 350 CV, de l’argent liquide en différentes devises pour un montant de 200.000 euros, une multitude de remorques et de têtes de tracteur, ainsi qu’un camion militaire utilisé pour la mise à l’eau des bateaux, dont l’origine fait actuellement l’objet d’une enquête.

L’opération a débuté en avril 2023, lorsque les enquêteurs ont détecté une organisation dédiée à la mise à l’eau d’embarcations rapides (EAV), habituellement utilisées pour transporter du haschisch depuis le Maroc.

Cela a conduit les enquêteurs à découvrir les navires logistiques de l’organisation à Almeria et au Campo de Gibraltar, d’où ils cachaient et préparaient les bateaux qu’ils faisaient venir du Portugal et de Pontevedra, avant de les mettre à l’eau.

Selon la Guardia Civil, ce qui a surpris les enquêteurs, c’est que ces EAV n’étaient pas seulement utilisées pour transporter du haschisch, mais aussi des migrants depuis les côtes marocaines, ce qui dénote de la grande capacité opérationnelle et l’adaptabilité de l’organisation criminelle et de son chef, « Bubu ».

Il a notamment été observé que l’organisation était capable d’effectuer plusieurs voyages, même dans la même journée, avec une EAV à trois remorques pour transporter des migrants clandestins depuis le Maroc, ce qui lui a permis d’accroître sa sécurité, son efficacité et ses profits.

En outre, selon la Guardia Civil, la nature poly-criminelle de l’organisation faisant l’objet de l’enquête l’a amenée à développer une vaste capacité opérationnelle et logistique internationale dans des pays tels que le Portugal, le Maroc et la Colombie.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

L’Algérie appelle le Conseil de sécurité à contraindre l’entité sioniste à respecter le droit international

L'Algérie, par la voie de son représentant permanent à...

Le Brésil rappelle son ambassadeur auprès de l’entité sioniste

Le président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva...

Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 36.171 martyrs

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...

« The Guardian » révèle au grand jour la guerre secrète de l’entité sioniste contre la CPI

Une enquête accablante publiée par le quotidien britannique "The...