CAN : L’Algérie n’est pas parmi les favoris du tournoi

Date:

Le sélectionneur de l’équipe algérienne de football, Djamel Belmadi, a estimé dimanche que l’Algérie ne se présentait pas comme l’un des favoris de la 34e Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 (reportée à 2024) en Côte d’Ivoire (13 janvier-11 février).

« Nous allons aborder cette CAN alors que nous restons sur une élimination dès le premier tour de la dernière édition, suivie par notre échec à se qualifier pour le Mondial 2022, donc de facto on n’est pas favoris », a affirmé M. Belmadi lors d’une conférence de presse tenue au Stade Nelson Mandela à Baraki.

En prévision du rendez-vous continental, Djamel Belmadi, a fait appel à 26 joueurs, dont 4 évoluant en championnat local. L’équipe nationale s’envolera lundi pour la capitale togolaise Lomé, pour l’ultime étape préparatoire avant la CAN, avec au programme deux tests amicaux : le vendredi 5 janvier face au Togo, et le mardi 9 contre le Burundi.

« Les favoris, il s’agit souvent des mêmes équipes : l’Egypte, le Sénégal, le Maroc, la Tunisie, le Nigeria et la Côte d’Ivoire, qui est à mon sens le grand favori à domicile. Nous arrivons à ce tournoi doucement mais sûrement, avec beaucoup de certitudes. Cette équipe a réagi au moment où elle était au plus mal. La préparation est essentielle, ce qu’on est en train de faire en ce moment me laisse espérer de bonnes choses », a-t-il assuré.

Evitant de verser dans un optimisme béat, Belmadi a tout de même affirmé que les « Verts » iront en terre ivoirienne avec l’intention d’ »obtenir un résultat optimum ». « Notre ambition est d’aller plus loin, vaincre, et obtenir le résultat optimum. Nous sommes plusieurs à vouloir la même chose, ce sera une lutte acharnée ».

« Démarrer le tournoi avec une victoire est essentiel »

Une fois le stage précompétitif de Lomé achevé, les  » Verts » rallieront la ville ivoirienne de Bouaké le mercredi 10 janvier, pour prendre part à la CAN-2023, où ils figurent dans le groupe D en compagnie du Burkina Faso, de la Mauritanie, et de l’Angola.

Les Algériens entameront la compétition le lundi 15 janvier face à l’Angola au stade de la Paix à Bouaké (21h00), avant de défier le Burkina Faso, le samedi 20 janvier à Bouaké (15h00), puis la Mauritanie, le mardi 23 janvier toujours à Bouaké (21h00).

« Démarrer la compétition par une victoire est essentiel, nous avons suivi les huit derniers matchs de l’Angola, c’est une équipe qui encaisse peu de buts, mais qui ne marque pas trop en même temps. Le premier match ne sera pas facile, de par le stress et l’importance de l’événement. Il va falloir être prêt et on le sera inchallah », a souligné Belmadi.

Et d’enchaîner : « le Burkina-Faso, comme le Mali ou la Guinée, est une très bonne équipe à qui il manque un Mané par exemple. Ils sont très compétitifs. On a réfléchi sur les trois équipes, en ayant des scénarios en tête, mais toute notre réflexion va vers l’Angola ».

Enfin, Belmadi a reconnu avoir tiré des enseignements des deux dernières éditions de la CAN, au cours desquelles l’équipe nationale a montré deux visages distincts : sacrée championne en 2019 (Egypte), avant d’être sèchement éliminée au premier tour en 2022 (Cameroun).

« J’ai tiré des expériences de nos deux dernières participations à la CAN, le plus important est de se préparer dans les meilleures conditions. Aujourd’hui, on se retrouve avec la totalité de l’effectif pour s’envoler pour le Togo », a-t-il indiqué. Les deux premiers de chaque groupe ainsi que les quatre meilleures troisièmes se qualifient pour les 1/8es de finale de l’épreuve, rappelle-t-on.

« J’ai fait un mix entre l’expérience et les nouveaux »

Djamel Belmadi est également revenu sur ses choix de la liste des 26 joueurs, dont 4 évoluant en championnat national, retenus pour la Coupe d’Afrique. « J’ai fait un mix entre l’expérience et les nouveaux joueurs, je suis dans la continuité de mon travail. Il y a des éléments qui ont déjà participé à la CAN avec moi et avec d’autres sélectionneurs, on ne change pas un effectif à l’approche d’un rendez-vous comme la CAN. Il y a aussi une partie de joueurs qui vont découvrir cette compétition, âpre et difficile », a-t-il affirmé

En vue cette 34e CAN, Belmadi a dévoilé vendredi soir une liste de 26 joueurs, dont dix vont participer pour la première fois à la CAN: les portiers Benbot (USM Alger) et Mandrea (SM Caen/France), Belaïd (USM Alger) Guitoun (FC Metz/France), Aït-Nouri (Wolverhampton/Angleterre), Larouci (Sheffield United/Angleterre), Touba (US Lecce/Italie), Chaïbi (Eintracht Francfort/Allemagne), Aouar (AS Rome/Italie), et Gouiri (Stade Rennais/France).

A noter le retour du gardien Raïs M’bolhi (CR Belouizdad) et de l’ailier gauche Youcef Belaïli (MC Alger) après plusieurs mois d’absence. « J’avais la possibilité d’élargir la liste à 27 joueurs, j’ai rajouté des joueurs sur des situations où il y a une réflexion profonde. De prime abord, je ne suis pas pour un effectif pléthorique, ça deviendra compliqué pour plusieurs raisons. J’agis beaucoup sur le management « , a-t-il ajouté. Et d’enchaîner: « si j’ai fait appel aux joueurs ayant déjà pris part à la CAN, ce n’est pas à cause de leur expérience seulement, mais aussi, leur capacité de remplir certains rôles ».

Sur les 26 joueurs, 14 joueurs avaient été présents lors de la dernière édition 2022 au Cameroun, marquée par une élimination sans gloire dès le premier tour de la compétition. Belmadi estime que la préparation sera meilleure cette fois-ci, avec au programme un stage précompétitif de dix jours prévu à partir du lundi 1e janvier à Lomé au Togo.

« En 2022, avec le Covid-19, nous n’avions pas pu nous entraîner dans des conditions similaires à celles de la compétition. Là, nous irons dans un pays limitrophe, avec des conditions similaires à celles que nous aurons à Bouaké. Après avoir validé notre qualification pour cette CAN un peu tôt, nous nous sommes projetés rapidement sur le tournoi », a-t-il dit.

Le match amical face au Burundi devrait permettre d’arrêter l’équipe type

Selon Belmadi, le match amical face au Burundi le 5 janvier à Lomé, devrait lui permettre d’arrêter l’équipe type qui affrontera, l’Angola, lors de la première journée, groupe D, de la phase finale de la Coupe d’Afrique.

« Effectivement, les deux rencontres amicales prévues à Lomé, contre le Togo, et surtout face au Burundi, devront nous donner une bonne vision et nous rapprocher de l’équipe type qui pourrait entamer le premier match face à l’Angola pour le compte de la CAN-2024 en Côte d’Ivoire », a déclaré Djamel Belmadi, lors de la conférence de presse qu’il anime en ce moment au stade Nelson Mandela de Baraki, à Alger.

Pour le sélectionneur national, le fait de pouvoir jouer deux matchs d’application quelques jours avant le début d’une Coupe d’Afrique des Nations de football est déjà une chose excellente.

« Il est bon de pouvoir trouver deux sparring-partners, et ça sera dans un pays limitrophe à la Côte d’Ivoire qui est le Togo. On aura déjà à jouer la sélection nationale de ce pays, mais surtout un certain Burundi, même si cette équipe est éliminée de la CAN, mais je sais qu’elle va nous rendre les choses difficiles, particulièrement après sa très bonne prestation lors de la dernière journée des qualifications face au Cameroun où elle s’était fait éliminer dans les dernières minutes », a expliqué le sélectionneur Belmadi.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Manchester City en pourparlers pour le recrutement de Ryan Aït Nouri

Manchester City, actuellement en tête de la Premier League...

Algérie : Trois stades de football saccagés par les supporters en l’espace d’un mois

Le football en Algérie est confronté à une montée...

Coupe d’Algérie : le tirage au sort des demi-finales aura lieu mercredi

La cérémonie du tirage au sort des demi-finales de...

Équipe nationale : du nouveau dans le bras de fer Belmadi–FAF

Djamel Belmadi, ancien entraîneur de l'équipe nationale de football,...