Nazim Sini : « la triade émiratie-makhzeno-sioniste veut dominer la région Mena »

Date:

Nous sommes en face d’une alliance machiavélique du Makhzen avec l’entité sioniste qui vise certains Etats, comme l’Algérie, met en garde, ce dimanche matin, l’analyste Nazim Sini, dans l’émission L’invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne.

Le spécialiste des questions internationales dépeint l’esquisse d’une alliance qui est en train de se réaliser via la triade émiratie-makhzeno-sioniste, faite pour déstabiliser la région de l’Afrique du nord et du Sahel, qui est déjà une région instable.

« Le succès diplomatique de l’Algérie sur la scène mondiale dérange certains lobbies, d’où les attaques contre notre pays, sachant qu’on est passé des guerres conventionnelles aux guerres médiatiques via des propagandes mensongères et des fake-news », fait-il remarquer. D’où l’offensive émiratie pour s’adjuger un avantage sur ses concurrents en pénétrant le monde du sport et du cinéma, notamment.

C’est ce qui les pousse à soigner leur image par le « soft power ». En un mot, ils achètent tout en faisant de la valeur sur l’humain et c’est ainsi qu’ils ont pénétré le Parlement européen, le Congrès américain et les banques huppées, affirme encore Nazim Sini.  

Le Makhzen : un outil de déstabilisation entre les mains de l’entité sioniste

« Il faut savoir aussi que l’entité sioniste utilise le Makhzen comme une plateforme de déstabilisation, tout en impliquant les Emiratis qui sont aujourd’hui enrôlés dans cette alliance qui ne dit pas son nom », explique l’invité de la radio.

Et d’ajouter « les émiratis devenus, depuis 2012, le troisième plus gros acheteur d’armes auprès des Etats-Unis avec lesquels ils ont tissé des liens et ont combattu en finançant leurs troupes en Afghanistan, en Irak et en Syrie. »

En effet, développe M. Nazim Sini, ils achètent notamment du matériel de surveillance et des drones, rappelant qu’ils ont contribué, d’une manière directe ou indirecte, en jouant un rôle très important dans la plupart des conflits qui ont touché l’Afrique et le Moyen-Orient via le financement des conflits. D’ailleurs, ils sont accusés, dit-il, de soutenir la guerre en cours à Ghaza.

Les EAU : « un pays pétrodollar et une plateforme de blanchiment d’argent »

A la question de savoir d’où ils puisent ce financement, M. Sini dira que c’est « un pays pétrodollar » mais pas seulement. « Les EAU sont une plateforme de blanchiment d’argent, une plateforme de dumping fiscal, une plaque tournante de l’investissement qui attire les principales places boursières avec des banques telles la JP Morgan, Black Roc, Morgan Stanley… etc. »

Il faut aussi savoir, poursuit l’analyste, que les accords d’Abraham ont débouché sur une hausse des échanges commerciaux avec l’entité sioniste. Et de rappeler qu’en 2023, pas moins de 3 milliards de dollars ont été échangés notamment dans les domaines de la santé, de la surveillance, de la défense mais aussi dans d’autres secteurs d’activité. « Ils ont aussi le soutien sans équivoque des sionistes qui sont, eux-mêmes, sous protectorat américain », précise-t-il.

Cet argent est utilisé, justement, pour disputer le leadership dans la région du Golfe avec d’autres pays rentiers. « Aujourd’hui, les Emirats veulent clairement dominer cette région avec l’aide des Etats-Unis et former pour cela une triade émiratie-makhzeno-sioniste dans le but de la déstabiliser », souligne-t-il.

Selon le spécialiste, étant un petit Etat à l’international, le souci des Emiratis est celui d’exister. Et pour le montrer, ils veulent avoir un leadership dans la zone Mena (Afrique du nord et Moyen-Orient), parce que cette région est très riche en sous-sol, et s’imposer face à la menace d’autres pays qui viendraient lui disputer cette région riche en phosphate, cobalt et uranium, entre autres…

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Chanegriha reçoit le commandant de l’Africom

Le général d’armée algérienne Saïd Chanegriha a reçu, ce...

Le président Tebboune reçoit le chef de l’Africom

Le président de la République, Chef suprême des Forces...

Président de la Douma russe : « l’Algérie est un pays ami et un partenaire stratégique »

Le président de la Douma de la Fédération de...