Industrie automobile : signature d’un accord pour la création d’une joint-venture de production des composants en Algérie

Date:

Un protocole d’accord a été signé, dimanche, entre le Holiding Algerian Chemical Specialities (ACS) et la compagnie internationale SIGIT portant sur la création d’une entreprise conjointe pour la production de composants et structures en plastique et caoutchouc destinés à l’industrie automobile, a annoncé ACS dans un communiqué.

« Une rencontre s’est tenue au niveau du siège du Holding ACS, regroupant le PDG du Holding, Samir Yahiaoui et Lorenzo Manoni, directeur général technique et responsable du développement de la compagnie internationale SOAG-SIGIT, spécialisée dans la production de structures et composants en plastique et caoutchouc pour le compte des grands producteurs automobiles, tels que Fiat, Skoda, Volkswagen et Geely », a précisé le communiqué, repris par l’APS.

Cette rencontre s’inscrit « dans le cadre de la concrétisation des orientations du ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, M. Ali Aoun, visant la multiplication des efforts pour l’accompagnement de l’industrie automobile en Algérie, ainsi que l’augmentation du niveau d’intégration nationale à travers la recherche de partenaires économiques expérimentés, possédant un potentiel technologique et industriel avérés à l’échelle internationale et ce, dans la perspective de produire des composants et pièces de rechange automobile en Algérie », a ajouté le communiqué.

Cette rencontre, à laquelle ont participé le représentant de la société SIGIT en Algérie, les cadres du Holding ACS, ainsi que les PDG des filiales concernées et le Groupe ENPC, s’est soldée par la signature d’un protocole d’accord entre les deux parties, portant sur la création d’une entreprise conjointe pour la production de composants et structures en plastique et caoutchouc destinés à l’industrie automobile.

Ce partenariat « s’étendra dans un futur proche aux peintures et verre, qui rentrent dans le domaine d’activité du Holding ACS, a fait savoir le communiqué tout en mentionnant que « la société conjointe sera fort probablement implantée dans la wilaya d’Oran ».

Après la signature, M. Yahiaoui s’est exprimé sur « l’importance de ce projet qui coïncide avec le lancement d’une réelle industrie automobile en Algérie, parallèlement avec la volonté des grandes firmes automobiles pour investir et s’installer en Algérie ».

De son côté, Lorenzo Manoni s’est dit « confiant de la réussite de ce projet et il a exprimé la disponibilité de sa compagnie pour accompagner ce projet dans toutes ses dimensions, technique et industrielle, y compris le transfert technologique dans leur domaine d’expertise vers l’Algérie », est-il mentionné dans le communiqué.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Chlef : 2.200 motocyclistes au 2e Rassemblement national des sports mécaniques

Le coup d'envoi de la 2e édition du Rassemblement...

La CIJ reconnaît au peuple palestinien son droit à l’autodétermination

La Cour internationale de justice (CIJ), plus haute juridiction...

Panne mondiale des services de Microsoft : Les opérations de l’aéroport d’Alger n’ont pas été touchées

L'aéroport international d'Alger tient à rassurer ses passagers et...

AADL 3 : l’opération d’inscription reprendra après examen des demandes de souscription reçues  

Le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la...