En moyenne, un enfant est tué toutes les 10 minutes à Ghaza

Date:

Le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Palestine, Rik Peeperkorn, a déclaré mardi qu’en moyenne, un enfant est tué toutes les 10 minutes à Ghaza.

Peeperkorn a assisté en ligne à la conférence de presse hebdomadaire du bureau des Nations unies à Genève et a fait des évaluations sur la situation à Ghaza, soumise au blocus sioniste et à d’intenses attaques.

Rappelant qu’environ 16 000 Palestiniens sont tombés en martyrs à Ghaza depuis le 7 octobre, Peeperkorn a déclaré : « Plus de 60% des personnes tuées sont des femmes et des enfants ».

Peeperkorn a ajouté : « En moyenne, un enfant est tué toutes les 10 minutes à Ghaza. En ce sens, je pense que nous sommes proches du moment le plus sombre de l’humanité. Nous avons besoin d’un cessez-le-feu permanent ».

L’émir du Qatar dénonce l’inaction de la communauté internationale

L’émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, a qualifié mardi de « honteuse » l’inaction de la communauté internationale face à la poursuite de l’agression sioniste contre la bande de Ghaza, appelant à « un cessez-le-feu global » dans l’enclave palestinienne, a rapporté l’agence de presse qatarie, QNA.

« Il est honteux pour la communauté internationale de laisser ce crime odieux se poursuivre depuis près de deux mois, avec des massacres systématiques et délibérés de civils innocents, notamment des femmes et des enfants », a-t-il déclaré à l’ouverture du 44e sommet du Conseil de Coopération du Golfe à Doha (CCG).

Le Qatar, qui a joué un rôle majeur dans l’accord de trêve qui a expiré vendredi, « poursuit les efforts de médiation » et cherche à prolonger cet accord pour « alléger les souffrances » du peuple palestinien, a-t-il ajouté.

« Mais les trêves ne sont pas une alternative à un cessez-le-feu global », a-t-il ajouté en appelant le Conseil de sécurité de l’ONU à « prendre ses responsabilités ».

Cheikh Tamim ben Hamad al-Thani a plaidé aussi pour une enquête internationale sur les « massacres » commis par l’entité sioniste dans le territoire palestinien.

7.800 Palestiniens détenus dans les prisons sionistes

Le Club des prisonniers palestiniens a déclaré mardi que les autorités sionistes détenaient 7.800 Palestiniens dans ses prisons jusqu’à fin novembre dernier.

Le club a indiqué dans un communiqué que « parmi les détenus figurent 33 femmes prisonnières, 166 enfants et 2.873 détenus administratifs (sans inculpation) ».

Le communiqué indique qu' »avant le 7 octobre, l’entité sioniste maintenait en détention 5.250 Palestiniens, dont 37 prisonnières, 180 enfants et 1.319 détenus administratifs ».

Selon les données du club, les forces sionistes ont arrêté 3.580 Palestiniens après le 7 octobre.

Quotidiennement, l’armée d’occupation mène des assauts dans des villages et des villes de Cisjordanie occupée, accompagnées de violations, d’arrestations, de tirs sur les Palestiniens.

Les arrestations se sont intensifiées depuis le début de l’agression sioniste contre la bande de Ghaza, le 7 octobre dernier.

L’OMS vide ses entrepôts de Khan Younès sur ordre de l’armée sioniste

L’OMS a indiqué mardi avoir presque entièrement déplacé son matériel médical qui était situé dans deux entrepôts à Khan Younès, dans le sud de la bande de Ghaza en Palestine. Un entrepôt d’aide médicale de l’OMS situé dans le sud de la bande de Ghaza doit être vidé dans les 24 heures, avait affirmé lundi son chef, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur le réseau social X (ex-Twitter).

Lors d’un point de presse mardi à Genève, le représentant de l’OMS dans les territoires palestiniens occupés, Richard Peeperkorn, a assuré que l’entité sioniste leur avait ordonner de déplacer le matériel.S’exprimant en visioconférence de Ghaza, il a précisé qu’il n’y a pas eu de « document » de l’entité sioniste, mais un « contact direct avec l’OMS à Ghaza, avec mon équipe et moi-même ».

M. Peeperkorn a expliqué que l’OMS avait notifié dimanche à l’entité sioniste son intention d’acheminer lundi auprès de Médecins sans frontières (MSF) et de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) une partie de ses fournitures situées dans deux entrepôts médicaux à Khan Younis.

Puis lundi matin, a-t-il poursuivi, « on nous a informé qu’il valait mieux le vider le plus possible. Nous avons alors clarifié la situation et on nous a avisé du fait que nos entrepôts se trouvaient dans une zone où il avait été demandé à la population d’évacuer et qui deviendrait très probablement une zone de combat actif dans les jours à venir ».

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 30.228 martyrs

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...

Agression sioniste : Rome demande « un cessez-le-feu immédiat » dans la bande de Ghaza

Le gouvernement italien a demandé jeudi un "cessez-le-feu immédiat"...

Situation à Ghaza : L’Algérie demande une réunion urgente à huis clos du Conseil de sécurité

L'Algérie a demandé jeudi une réunion urgente à huis...

Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 30.035 martyrs

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...