Conseil de sécurité de l’ONU : Consultations à huis clos sur la situation à Ghaza

Date:

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit pour des consultations à huis clos lundi, sur la situation humanitaire catastrophique dans la bande de Ghaza, en raison des agressions sionistes qui se poursuivent depuis le 7 octobre dernier.

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo, devrait faire un exposé.

Une trêve humanitaire a pris fin le 1er décembre. Cette pause qui a duré sept jours a permis un échange de prisonniers et une aide humanitaire limitée dans l’enclave, habité par environ 2,3 millions de Palestiniens.

Les membres du Conseil pourraient demander à Mme DiCarlo de faire le point sur la situation à Ghaza et sur la visite qu’elle a effectuée du 19 au 22 novembre dans le territoire palestinien occupé, et en Jordanie, au cours de laquelle elle a réitéré les trois priorités précédemment mises en avant par le Secrétaire général, à savoir, l’instauration d’un cessez-le-feu humanitaire et l’amélioration de l’accès humanitaire à Ghaza, entre autres.

Il est probable que les membres expriment leur inquiétude face à la situation humanitaire dans l’enclave palestinienne, et soulignent la nécessité de protéger les installations sanitaires ainsi que le personnel médical et humanitaire. Certains membres pourraient réitérer leur appel à un cessez-le-feu.

Ils peuvent également appeler à l’augmentation des livraisons d’aide humanitaire à Ghaza, notamment de nourriture, d’eau, de médicaments et de carburant.

Après la reprise des agressions sionistes, les Nations unies, les organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme ont renouvelé leurs appels à un cessez-le-feu.

Depuis le 7 octobre dernier, l’armée sioniste mène une agression barbare contre Ghaza, entraînant une destruction massive des infrastructures et une « catastrophe humanitaire sans précédent », selon les autorités palestiniennes et les Nations unies.

Les chiffres officiels palestiniens, indiquent qu’au 3 décembre, près de 16.000 Palestiniens sont tombés en martyrs à Ghaza et plus de 41.000 ont été blessés, tandis que plus de 1,8 million d’autres ont été déplacés.

Abbas appelle à faire pression sur l’entité sioniste pour qu’elle cesse son agression

Le président de l’Etat de la Palestine, Mahmoud Abbas, a appelé à davantage de pression sur l’entité sioniste pour qu’elle arrête son agression contre le peuple palestinien notamment dans la bande de Ghaza, a rapporté lundi l’agence de presse Wafa.

M. Abbas a souligné, lors d’un entretien téléphonique avec la vice-présidente américaine, Kamala Harris, « la nécessité de mettre fin immédiatement à l’agression (sioniste) contre le peuple palestinien dans la bande de Ghaza « .

Le président palestinien a, en outre, insisté sur l »importance d’accroître l’entrée des secours, des fournitures médicales et alimentaires à Ghaza, de fournir de l’eau, de l’électricité et du carburant le plus rapidement possible, en plus de fournir l’aide nécessaire pour que les hôpitaux et les installations de base puissent reprendre leur travail pour soigner des milliers de blessés et fournir des services à la population » de l’enclave palestinienne, théâtre depuis le 7 octobre dernier d’une agression sioniste barbare.

Il a réitéré son « rejet du déplacement forcé du peuple palestinien », soulignant la nécessité pour les Etats-Unis d' »intervenir pour empêcher les attaques, les meurtres, les démolitions de maisons, et les expulsions de Palestiniens menées par les autorités d’occupation et les colons terroristes » dans les territoires occupés, selon Wafa.

Par ailleurs, M. Abbas a assuré Kamala Harris « de sa volonté d’œuvrer à la mise en œuvre d’une solution à deux Etats fondée sur des résolutions de légitimité internationale, à commencer par l’adhésion de l’Etat de Palestine à l’ONU à part entière par une décision du Conseil de sécurité, en convoquant une conférence internationale de paix pour fournir des garanties internationales et un calendrier de mise en œuvre ».

Dans ce contexte, il a souligné que « la paix et la sécurité peuvent être obtenues en mettant fin à l’occupation (sioniste) de l’ensemble du territoire de l’Etat de Palestine le long des lignes de 1967 » et « en réglant le problème des réfugiés et de leur retour conformément à la résolution 194 ».

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 30.228 martyrs

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...

Agression sioniste : Rome demande « un cessez-le-feu immédiat » dans la bande de Ghaza

Le gouvernement italien a demandé jeudi un "cessez-le-feu immédiat"...

Situation à Ghaza : L’Algérie demande une réunion urgente à huis clos du Conseil de sécurité

L'Algérie a demandé jeudi une réunion urgente à huis...

Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 30.035 martyrs

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...