Palestine : un nouveau carnage sioniste à Jabaliya fait une centaine de martyrs

Date:

Plus de 100 civils palestiniens sont tombés en martyrs, dans un nouveau massacre commis samedi par les forces d’occupation sionistes dans le camp de réfugiés de Jabaliya, dans la bande de Ghaza.

Selon l’agence de presse palestinienne Wafa, plus de 100 Palestiniens sont tombés en martyrs dans un bombardement sioniste ciblant un bâtiment résidentiel ainsi que des dizaines de blessés. Plusieurs autres victimes sont toujours sous les décombres.

Vendredi, au premier jour de la reprise de l’agression contre Ghaza, au moins sept palestiniens étaient tombés en martyrs dans le nord de Jabaliya et dans la ville de Ghaza, dans des bombardements des forces d’occupation sionistes contre des civils, après l’expiration de la trêve humanitaire, a fait savoir le ministère palestinien de la Santé.

Jabaliya est le plus grand camp de réfugiés de la bande de Ghaza, où des déplacés fuyant les bombardements de l’occupation sioniste incessants depuis le 7 octobre sont abrités.

Le 23 novembre dernier, au moins 27 Palestiniens sont tombés en martyrs et 93 autres ont été blessés dans une frappe de l’occupation sioniste sur une école de l’ONU à Jabaliya, rappelle-t-on.

Et en octobre, l’armée d’occupation sioniste a commis un carnage dans les deux camps de Jabaliya et de Nuseirat, au nord de la bande de Ghaza, faisant des dizaines de martyrs et de blessés.

Elle a bombardé avec des avions de guerre un immeuble résidentiel habité par des citoyens, ce qui a entraîné sa destruction et la démolition des maisons environnantes du camp de Jabaliya.

Les bombardements ont visé également deux bâtiments résidentiels dans le camp de Nuseirat, faisant au moins 15 martyrs et plusieurs blessés.

La population de Ghaza vit dans un cycle de mort de destruction et de maladie

Le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Martin Griffiths, a déclaré vendredi qu’il n’y avait aucun endroit sûr pour les habitants de la bande de Ghaza, ajoutant qu’ils vivaient dans un cycle de mort, de destruction et de maladie.

Griffiths a ajouté dans un communiqué que la semaine dernière a montré ce qui peut arriver « lorsque les armes se taisent » et que la situation à Khan Younes est un rappel choquant de ce qui se passe lorsque les armes ne se taisent pas.

« Un grand nombre de personnes ont été tuées et blessées en quelques heures aujourd’hui. Les familles ont de nouveau reçu l’ordre d’évacuer et les espoirs se sont effondrés, a-t-il poursuivi.

Il a souligné que tous les habitants de Ghaza, en particulier les enfants, les femmes et les hommes, vivent dans la terreur au cours du deuxième mois de l’agression sioniste.

Il a réitéré la nécessité d’augmenter l’aide humanitaire à la bande de Ghaza et de parvenir à un cessez-le-feu humanitaire.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 30.228 martyrs

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...

Agression sioniste : Rome demande « un cessez-le-feu immédiat » dans la bande de Ghaza

Le gouvernement italien a demandé jeudi un "cessez-le-feu immédiat"...

Situation à Ghaza : L’Algérie demande une réunion urgente à huis clos du Conseil de sécurité

L'Algérie a demandé jeudi une réunion urgente à huis...

Ghaza : le bilan de l’agression sioniste s’élève à 30.035 martyrs

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande...