Pièces détachées : 16 opérateurs autorisés à créer des usines

Date:

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a fait savoir, jeudi, que 16 opérateurs avaient obtenus des autorisations pour créer des usines de pièces détachées destinées pour le secteur automobile.

Le ministre répondait à une question du sénateur Lakhdar Moulay Saadoune concernant l’intégration des entreprises de production de pièces détachées dans la chaîne de production automobile, lors d’une séance de questions orales au Conseil de la nation.

M. Aoun a indiqué que cette question était tributaire du lancement des usines de construction automobile, rappelant qu' »il existe actuellement une seule usine d’une marque connue, qui sera inaugurée en décembre prochain, en attendant les usines qui entreront en production l’année prochaine ».

Néanmoins, « cela n’a pas empêché d’accorder des facilitations aux investisseurs dans ce domaine », a-t-il dit, précisant que 16 opérateurs avaient obtenu des autorisations pour la création d’usines de pièces détachées.

A cet égard, il a insisté sur « la nécessité de s’appuyer sur le réseau de sous-traitance et de fournir tous les intrants et les composants, en mettant l’accent sur les pièces en plastique à base de polypropylène », rappelant le projet de création d’une usine pour la production du polypropylène relevant du secteur de l’énergie.

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique a également répondu à une autre question du même sénateur concernant le sort des entreprises de textile Elatex et Filab à Oum El Bouaghi, à l’arrêt depuis 2006.

Il a rappelé la restructuration réalisée en 2011, aboutissant à la création de la Société nationale des industries textiles (filiale du holding GETEX), à laquelle les deux sociétés à l’arrêt ont été rattachées, et les tentatives de relance de leurs activités, en partenariat avec des sociétés étrangères, entre 2017 et 2021.

S’agissant de la zone industrielle d’Aïn Beïda, le premier responsable du secteur a indiqué qu’elle avait bénéficié, au titre de 2023, d’une opération de raccordement aux réseaux de gaz et d’électricité, avec une proposition d’inscription de sa réhabilitation dans le cadre du projet de loi des finances pour l’exercice 2024.

Le ministre s’est en outre montré rassurant au sujet de l’usine de bois d’Aïn Beïda, en faveur de laquelle des mesures ont été prises avec le groupe Divindus pour le renouvellement de ses machines et son développement.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Raffinage pétrolier : Hachichi inspecte les unités de production à Skikda

Le PDG du groupe Sonatrach, Rachid Hachichi, a effectué,...

Alger : Ouverture du Salon de l’emploi, de la formation et de l’entrepreneuriat

La 18e édition du Salon de l'emploi, de la...

Salon international du tourisme : Tassili Airlines annonce des prix promotionnels sur la ligne Alger-Paris-Alger

La compagnie aérienne Tassili Airlines a annoncé mercredi des...

Cosob : lancement du projet de digitalisation des ordres de bourse dimanche

La Commission d'organisation et de surveillance des opérations de...